Le scandale de la « radicalisation »

Après les scandales de la défiscalisation, voici que les mêmes acteurs politiques aux mains que l’on suspecte d’être sales nous offrent « le scandale de la radicalisation ».

Depuis la cinglante défaite du Rump aux élections législatives, l’atmosphère politique sent mauvais, et cette odeur nauséabonde est passée de la blogosphère à la sphère publique. Explication: Il faut savoir que les propos tenus par LKU lors de sa prestation télévisée du 25 juin sont, mots pour mots, les mêmes propos que tiennent des blogueurs pro-rump depuis la défaite du 17 juin, à savoir « la radicalisation » et l’amalgame supeficiel, mensonger, outrancier qui consiste à répandre que Ph. Gomès et Calédonie Ensemble sont « anti-kanak » parce qu’ils sont opposés au drapeau FLNKS. Les preuves de la présence de ces messages mensongers abondent sur le net calédonien, notamment cagou et calédosphère.  Inutile de préciser le caractère diffamant de telles accusations et allégations, qui, elles aussi, ressemblent à une incitation à la haine. CE devrait porter plainte contre ces agissements qui consistent à répandre des accusations mensongères de racisme et des incitations à la haine. Après avoir entendu parler LKU, c’est à se demander si les vaincus n’ont pas sussuré ces phrases dans l’oreille de leur « partenaire-adversaire ». Plus « partenaire » qu' »adversaire » depuis le 17 juin…

Revenons au scandale de « la radicalisation ». Comme si le scrutin des urnes n’était pas accepté et devait être sabordé, les vaincus ne jouent pas l’apaisement. Au lieu de faire leur lessive en interne, ils deversent leur linge sale partout.  Par ces agissements, ceux qui s’y adonnent, par aigreur, par calcul politique ont une attitude infâme; ils jouent avec le feu. Ils jouent avec l’intérêt général de la Calédonie, des Calédoniens, ils jouent avec la paix, notre paix. C’est honteux, c’est grave ! La vérité est que ceux qui crient partout à la radicalisation ne sont autres que les vrais acteurs de celle-ci; ils tirent les ficelles en coulisses pour dire que c’est les autres. Une rechute du Syndrome de Frogier, sans doute, cette maladie qui consiste à dire  » c’est pas moi, c’est les autres ».

Comment peut-on accuser CE et les Calédoniens (qui ont voté pour ce parti) d’être raciste quand ceux-ci veulent un drapeau commun avec les kanaks, ce qui veut dire clairement qu’ils veulent partager avec les kanaks un seul et même drapeau  ! Les drapeaux symbolisant des camps, des idées (opposées), comment peut-on traiter de raciste celui ou ceux qui veulent faire de deux drapeaux un seul pour s’unir symboliquement sous celui-ci ? L’accusation mensongère est pathétique de la bouche de ceux qui la prononcent; elle les rabaisse dans leur ignominie, leur fourberie. Drapeau « commun », destin « commun », ces deux expressions ont quelque chose de « commun »;   comment peut-on accuser de racisme ceux qui veulent avoir en « commun » un drapeau avec les autres? Le ridicule de cette tentative de manipulation est à la hauteur de la fourberie, de la dangerosité de ces individus pour le pays. Mais avec eux, on a l’habitude. Ils essaient encore de tromper les Calédoniens, de les prendre pour des imbéciles. Ca commence à faire beaucoup.

Mister Eric

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

7 commentaires

  1. La verité:

    Le Rump/AE/DUS/UC/PT sont des anti-drapo commun, des anti-Destin Commun et donc des anti-ADN.

    A 72%, les calédoniens sont pro-ADN.

    Il faut le rappeller.

  2. la coalition continue à bouffer dans la même gamelle et s’évertuer à se partager les postes au pouvoir pour mieux engraisser les portes-feuilles. Prochain congrès du Rump pour élire Yanno à la tête et, écoutez-moi bien, le placer au fauteuil de président du Gvt (H.M viré) élu avec les voix indépendantistes. En contre-partie, Wamy gardera son poste de président du Congrès avec les voix des rumpistes. Si cela ne s’appelle pas une Koalition, ça s’apparente plus à une enième enc**ulade des calédoniens. « On vous a entendu mais je ne veux pas vous comprendre ». Ben oui, la gifle a du mal a passé, ils vont trouver des remèdes plus radicales qui consiste à unir une bande de nazes sans cervelle contre tout le peuple calédonien. C’est difficile de comprendre que le peuple souhaite un DRAPEAU COMMUN qui rassemble toutes les sensibilités confondues et non pas renforcer des blocs ethniques. Est-ce trop demander le vivre ensemble dans la paix ? Allo, allo, descendez de vos nuages et laissez le peuple décider de leur sort, de leur avenir et il ne demande qu’à le construire avec les garanties de la France.

    1. Merci pour ce scoop cerise, c’est vrai qu’au Rump, ils ne sont pas à un coup tordu pres. Etonnant tout de même que Yanno tombe si bas. Cela annonce la déroute massive pour 2014.
      Néansmoins pas sûr que le Flnks marche dans la combine avec un Wamy bis au congrés, C.Machoro me semble être la cadidate unique.

  3. Je me dois de faire valoir que le R-UMP, UDR, RPCR, etc, ont toujours tout fait pour eviter la departementalisation du caillou et ont signes pleins d’accords pour en arriver a leur fin, ils se reconnaissent donc dans ce drapeau, le drapeau regionaliste Kanak (et non pas “le drapeau du FLNKS”) qui est devenu, un jour, en profitant des Jeux du Pacifique, notre deuxieme drapeau, et il est trop tard pour renverser le cours de l’histoire… Il ne nous reste plus, les autres, qui ne sommes ni SYMPATHISANTS du RUMP ni KANAKS REGIONALISTE (la precision est importante, lire plus-haut, certains Kanaks ne se reconnaissent pas dans ce drapeau, reconnaissent seulement pour l’instant le BBR…) , qu’a choisir le COMMUN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *