les caledoniens de vrais afficionados d’Aïkido ?

Une fois n’est pas coutume , voila un article decouvert sur la toile qui m’apprend qu’il faut compter sur L’Aikido en Nouvelle Caledonie:
Dernièrement, au dojo de Carcassonne-Olympique, le professeur d’aïkido Mariano Aristin ainsi que les pratiquants de cet art martial ont reçu le délégué régional de la Nouvelle-Calédonie.

Cet événement conforte les relations amicales établies depuis de nombreuses années entre les aïkidokas de la Nouvelle-Calédonie et ceux de notre région. En effet, Mariano Aristin (7e dan) se rend régulièrement à Nouméa pour organiser des stages de perfectionnement.

Thierry Cheung (3e dan), secrétaire de la Ligue calédonienne, est venu en métropole pour une assemblée générale de la FFAAA (Fédération française d’aïkido, aïkibudo et affinitaires), à Paris. Il nous a fait l’honneur de nous rendre visite au dojo de Carcassonne, et après un cours de 2 h 30, durant lequel les pratiques et l’esprit de l’aïkido ont été échangés, il a accepté d’immortaliser l’événement sur la photo ci-jointe.

Thierry Cheung a continué son petit tour de France par le Var où il a été reçu par Paul et Catherine Lagarrigue, vice-président et secrétaire générale adjointe de la FFAAA, toujours en compagnie de Maître Aristin et de Marie-Ange de Sonis et a participé à une reception donnée en son honneur au club de Bormes-les-Mimosas. Il regagnera Paris dans quelques jours avant de s’envoler pour Nouméa ».

D’autre part, nos étudiants sont en train de débuter une campagne d’information sur l’événement que nous préparons déjà depuis deux mois sur l’IUT : le jeudi 24 février, l’IUT Tec de Co de Carcassonne est centre de qualification pour le concours national : « Les Négociales ».

Cette fois, c’est un peu la consécration pour nous : nous devenons organisateurs de ces demi-finales (centre de qualification), les épreuves finales ayant lieu le 22 et le 23 mars à Nancy.

Cette fois, nous espérons qu’encore plus d’étudiants seront sélectionnés.

Mais ce sera une véritable journée étudiante sur Carcassonne.

Quand nos étudiants vont venir vous rencontrer, si ce n’est pas déjà fait, j’espère que vous les accueillerez très favorablement, même s’ils n’ont pas encore un total professionnalisme.

( source la depeche)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *