Les conducteurs âgés doivent-ils repasser leur permis?

La mère d’un enfant renversé par un conducteur âgé poursuit l’Etat. Faut-il des mesures pour encadrer les personnes du troisième âge au volant?

Le 28 novembre 2006, Lucas, 3 ans, a été renversé, sur un passage piéton, à Reims, dans la Marne, par un automobiliste de 86 ans, alors qu’il traversait la route avec sa mère sur un passage piéton protégé.
Lors du choc, le garçonnet avait été grièvement blessé à la tête et au thorax.

Six mois après l’accident, le chauffard, probablement atteint de la maladie d’Alzheimer, a récupéré son permis de conduire.
Les parents de Lucas ont attaqué l’Etat pour faute lourde.

Selon l’avocat de la mère de famille de 32 ans, le conducteur ne s’était pas rendu compte de l’accident et des passants témoins de la scène « avaient couru après lui pour qu’il s’arrête ». « Les policiers avaient confié à ma cliente que l’homme pourrait être atteint de la maladie d’Alzheimer », a expliqué l’avocat.

En 2007, le tribunal correctionnel de Reims avait condamné le conducteur pour blessure involontaire et lui avait infligé une suspension de permis de six mois. Une peine insuffisante, selon la maman, qui a été choqué de revoir le conducteur au volant, après le délai de 6 mois. La plaignante réclame 40.000 euros d’indemnisation sur la base d’un rapport d’expertise. L’affaire sera examinée jeudi 30 septembre devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne.

« L’Etat est doublement en faute, pour ne pas exercer de contrôles sur la santé des conducteurs d’un certain âge et pour avoir permis à un individu âgé maintenant de 90 ans de reconduire sans examen médical après un tel accident », a poursuivi Me Ludot. Par ailleurs, l’avocat déplore que les médecins, en raison du secret professionnel, ne puissent alerter les autorités sur l’éventuelle dangerosité au volant d’un de leurs patients.

les parents de l’enfant ont donc entamé une action en responsabilité contre les pouvoirs publics.

Elle espère que demain, le tribunal administratif va lui donner gain de cause.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Faire repasser le permis de conduire est inutile car il frapperait des gens qui eux n'ont aucun problème malgré un âge avancé. Cependant demander une visite médicale approfondie et à la suite de cette visite , enlever aux personnes malades ou inaptes à la conduite la possibilité de conduire seules un véhicule, ce serait judicieux. Il faut faire aussi remarquer que la plupart des accidents mortels ne sont pas causés par des personnes âgées, mais plutôt par des jeunes ou moins jeunes alcoolisés ou ivres de vitesse. Faut-il pour autant empêcher tout le monde de conduire ? Toute mesure généralisée serait injuste et inefficace. Mais des mesures individualisées exemplaires seraient plus utiles et dissuasives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *