LES MOTS D’OR DU MONT-DORE

RRB (Info-Mag, mercredi 11 juillet 2012 ; http://www.rrb.nc/index.php?option=com_content&view=article&id=85&Itemid=167 ) :
Vous avez réussi à tourner la page et à passer à autre chose ?

GAY :
J’vais être franc avec vous, pas totalement encore, passe que… parce-qu’euh… voilà… je suis, je suis… trop entier, euh… en moi, pour euh… pis j’ai, j’aime trop ce pays-iiieu, euh… j’aime la la jeunesse-nessseu de de de ce pays, vous savez y’a quelk’chose qui vous, qui vous fait mal, vous savez, j’me suis battu durant cette campagne et j’ai eu beaucoup beaucoup de contacts avec les jeunes pour leur dire, vous savez, la politique c’est quelk’chose de beau, c’est quelk’chose de noble, tous les politiques sont pas des pourris, sont pas des tordus, sont pas des voleurs, sont pas des bandits, voilà, y’a des gens qui aiment c’qui font ça pour pour les autres, qu’ont envie d’s’investir, et qu’est-ce que j’vais leur dire aujourd’hui à cette jeunesse ? voilà euh… on a élu quelqu’un qui qui qu’a été condamné à d’la prison, qui qui qui a été reconnu coupable, qui a volé les autres, voilà c’est c’est l’cas d’le dire, donc quand j’vais m’retrouver face à eux j’vais leur dire quoi ? bon bah j’vais leur dire qu’c’est la démocratie, qu’y faut l’accepter passe que je crois que y faut garder ce principe-là, c’est très très important et puis qu’euh… il faut poursuivre ses convictions mais que, qu’au-d’là d’ça euh il faut absolument que que des jeunes s’investissent dans la politique euh… dans dans les partis qu’ils qu’ils qu’ils qu’ils veulent mais que qu’ils prennent euh en responsabilité l’avenir de de de leur pays c’est quelk’chose très important.

(NDLR 1 : « Il faut poursuivre ses convictions » . Ben ouais mais… apparemment y’a des convictions qui sont dures à « poursuivre » et qui courent plus vite qu’un sportif…)

(NDLR 2 : Philippe Gomès est au Camp-Est ou à l’Assemblée Nationale ?!…)

ROCK WAMYTAN (LNC,16/0/12) :
Ce défilé du 14 juillet est toujours un moment fort, un moyen de fêter la nation française. Y assister aux côtés de Philippe Gomès ? Cela ne me fait rien. C’est le politique que je critique, pas l’homme, qui est un copain. Et c’est le discours dangereux de ce politique que la marche que je rejoindrai tout à l’heure dénonce. Philippe Gomès agite la peur de l’indépendance et donc des Kanak. Cette marche permet aujourd’hui à tous ceux qui ont contenu leur voix pendant les législatives de faire passer un message clair. Elle permettra de décompresser.

(NDLR 3 : exemple de « messages clairs » entendus samedi dans la bouche des amis de la marche de Rocky (LNC,16/0/12 ) : « On ne joue plus petit, on ira jusqu’au bout. On s’en fout du destin commun, c’est une idée inventée par la France. On est déterminés, on emploiera tous les moyens possibles pour laisser notre drapeau levé. » ; « J’appelle les jeunes à se mobiliser contre ces gens d’ailleurs venus nous piétiner. Cet espace appartient aux Kanak. Revendiquons plus fort cette terre et notre indépendance » ; « Gomès au récif, Gomès au bateau. ».)

(NDLR 4 : Tout le mensonge trentenaire des indépendantistes est dans cette phrase extraordinaire de Wamytan : « Philippe Gomès agite la peur de l’indépendance et donc des Kanak. » Ben non truffe ! On peut être contre la misère et le fascisme annoncé de l’indépendance et ne pas être « contre les Kanak, et même être très amis et proches des Mélanésiens. La vieille technique facho des fachos : la moindre critique de la politique d’Israel et t’es antisémite, la moindre critique de l’imigration sauvage et t’es raciste, la moindre critique des gauches et t’es FN-nazi)

(NDLR 5 : Éric et Rocky ont aussi en commun d’appeler les jeunes à s’investir et à se « mobiliser »… Ça promet…)

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Bon pour le coup Tardy c’est du beurre pour toi, parce qu’avec autant de conneries et de stupidités en si peu de temps y a de quoi faire au niveau commentaires…
    Y en a pas un pour racheter l’autre…

    Moi je retiendrais cette phrase de RW :
    « C’est le politique que je critique, pas l’homme, qui est un copain. »

    Ben finalement tout n’est pas perdu avec une phrase comme celle-ci et les fouteur de merde extrémistes comme LKU ont encore du chemin à faire pour mettre la NC à feu et à sang…

  2. Bravo, Tardy ! Transposer un tel oral à l’écrit, ça doit être du boulot et même du sport ! 🙂

    Quant à Wamytan, à défaut d’arguments, il va tout de suite au point Godwin : Si t’es pas pour l’indépendance, t’es raciste et t’es pour Hitler.

  3. Oui Lulu, quand on est con, on est con…

    « Le temps ne fait rien à l’affaire.
    Quand on est con, on est con!
    Qu’on ait 20 ans, qu’on soit grand-père
    Quand on est con, on est con! »

    Brassens

  4. « il faut poursuivre ses convictions »

    C’est vrai qu’en hissant le drapeau indépendantiste flnks, ils se sont fait distancer par leurs convictions cette bande de nullards.
    C’est un peu dur de les poursuivre aujourd’hui. Yanno essaie tant bien que mal, mais bon, quand l’erreur est faite, on peut plus rien faire.

  5. Yanno les poursuit en vélo ses convictions, retardé qu’il a été, comme Virenque, « à l’insu de son plein gré ».
    Mais même en pédalant dur, il arrive pas à les rattraper, ses convictions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *