L’Iran lance un avertissement aux Etats-Unis

L’Iran par la voie de l’amiral Mahmoud Moussavi a indiqué aux États-Unis qu’ils auraient à affronter « toute la force » de la marine iranienne s’ils renvoyaient ses portes-avions dans le détroit d’Ormuz.

Depuis plus d’une semaine, l’Iran s’emploie a montrer toute sa force militaire maritime, avec notamment le test de missiles dans le détroit d’Ormuz. Le porte-avion américain John CS. Stennis a été contraint de quitter cet endroit pour la mer d’Oman, le général Attaollah Salhehi a interdit aux USA de revenir: « La république islamique d’Iran n’a pas l’intention de répéter son avertissement » rapporte Terrafemina.

Mais les États-Unis ne comptent pas céder face aux intimidations, le détroit d’Ormuz est un lieu de transit important pour les exportations pétrolières: « Nous sommes engagé a protéger les règles du commerce maritime, bases de la prospérité internationale, c’est l’une des principales raisons de la présence militaire américaine dans la région » a déclaré Jay Carney, porte-parole du Pentagone.

L’Iran ne semble pas inquiet des menaces de sanctions pétrolières qui pourraient lui tomber dessus, étant donné sa force sur la scène pétrolière mondiale. « La situation énergétique dans le monde n’est pas telle que l’on puisse exclure un pays comme l’Iran qui possède les quatrièmes réserves de pétrole et les deuxièmes réserves de gaz dans le monde » précise Ramin Mehmanparast, porte-parole du ministre iranien des Affaires Étrangères.

Les USA eux, ne cherchent pas la confrontations directe, préférant « faire retomber la pression » indique le Pentagone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *