Marine Le Pen: «J’appelle nos compatriotes musulmans à se tourner vers moi»

A moins d’un mois du premier tour de la présidentielle, la candidate du FN a reçu «20Minutes» dans son QG de campagne…

Les attentats à Toulouse et Montauban ont-ils relancé votre campagne?

Je ne sais pas. Cela ne m’intéresse pas. Ce que je voudrais, c’est que cette terrible affaire serve à répondre aux Français sur l’immigration et l’insécurité. Les autres candidats cherchent à minimiser le problème de la montée du fondamentalisme islamiste.

Vous liez terrorisme et délinquance. Vous ne craignez pas l’amalgame?

Je ne fais pas d’amalgame. J’appelle nos compatriotes musulmans à se tourner vers moi car je suis la seule à pouvoir les affranchir de la pression du fondamentalisme et de la criminalité, qui sont liés. Dans l’affaire Merah, la criminalité a servi au financement du fondamentalisme. Par ailleurs, on voit que n’importe qui peut obtenir des visas pour la France. Régulièrement, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) invite des prêcheurs qui appellent au meurtre des juifs [référence à Youssef al Qardaoui, invité au congrès de l’UOIF].

Faut-il interdire l’UOIF?

Il faut en tous les cas faire une enquête de manière sérieuse et vérifier la nature des financements.

Des lois sanctionnent déjà l’incitation à la haine raciale. Elles sont pourtant qualifiées par le Front national de liberticides…

L’incitation à la haine, ce n’est pas la même chose que l’incitation au meurtre. Ce qui m’ennuie, c’est que l’incitation à la haine est un concept trop vague. J’ai vu des gens poursuivis pour avoir critiqué l’immigration. Dans ces cas là, on peut considérer que tout est incitation à la haine.

Pensez-vous que l’islam prédispose au fondamentalisme?

Je sais que certains le croient. Mais je ne veux pas le croire. Il peut exister un islam qui se soumette à la laïcité.

Dénoncez-vous aussi le fondamentalisme chrétien?

Dites-moi quand le fondamentalisme chrétien a tué quelqu’un dernièrement? Je lutte contre les choses qui existent, pas contre des choses qui n’existent pas.

Vous dénoncez le terrorisme. Pourtant, le vice-président du FN Louis Aliot a rendu hommage au capitaine Sergent qui dirigeait une branche de l’OAS…

Vous êtes en train de comparer des choses qui ne sont pas comparables, parce qu’on a eu une guerre civile en France dans laquelle il y a eu des combattants et des attentats des deux côtés. Il est sûr que des actes qui se commettent pendant un conflit ne peuvent être analysés de la même manière qu’en situation de paix. Par ailleurs, le capitaine Sergent a été élu de la République.

Vous voulez interdire les signes religieux dans les services publics, notamment les trains…

Oui je veux faire respecter par les usagers la règle qui touche les agents des services publics. Mais pas que dans les trains, cela concernera aussi les sorties scolaires…

Ca signifie que les nonnes voilées ne peuvent plus prendre le train?

C’est assez dramatique de voir que vous ne savez pas que la laïcité à la française fait qu’on n’a jamais demandé à des religieux de s’habiller autrement qu’en religieux.

Vous proposez des référendums sur l’euro et la peine de mort. Vous en ferez combien exactement?

Autant qu’il est nécessaire. Le premier que je proposerai concernera la réforme de la Constitution: intégration dans la Constitution du fait que «la République ne reconnaît aucune communauté», la priorité nationale, la réforme des modes de scrutin…Cependant , en attendant ,pour la première fois dans un sondage TNS-Sofres/Sopra group, Nicolas Sarkozy, en hausse de 3 points à 29%, devance François Hollande qui cède 2 points à 28% d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle.

Au second tour, François Hollande l’emporterait toutefois nettement si le deuxième tour avait lieu dimanche prochain, par 55% des voix contre 45% à Nicolas Sarkozy, selon cette enquête réalisée pour i-Télé. Mais l’écart se réduit fortement, les deux hommes ayant été crédités respectivement de 58% et 42% dans l’enquête précédente de TNS-Sofres, remontant au 12 mars.

Au premier tour, Marine Le Pen arriverait troisième, avec 15% d’intentions de vote (-1), devant Jean-Luc Mélenchon qui se rapproche avec 13,5% (+3,5). Pour la première fois depuis janvier, François Bayrou retombe à 10%, reculant de 1,5 point. Éva Joly est créditée de 2% (-1), Nicolas Dupont-Aignan de 1% (stable), Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Jacques Cheminade de 0,5%.

22% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote, au premier comme au second tour.

Sondage réalisé par téléphone les 26 et 27 mars auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales. Marge d’erreur de 2 à 3 points au plus pour un échantillon de 1.000 répondants.

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

24 commentaires

  1. A en croire les manifestations de sympathie qui se multiplient en faveur de Mohamed Merah, le terroriste islamiste de Toulouse et Montauban, serait-en passe de remplacer « Scarface » dans l’imaginaire criminel des jeunes racailles ?

    Des tags commencent à fleurir dans certaines villes, mais c’est surtout sur les réseaux sociaux d’internet et Facebook en particulier que cette admiration macabre s’exprime.

    bien que supprimées les unes après les autres par le site, les pages en hommage ou en soutien au terroriste recueillent très rapidement plusieurs centaines de membres, (10000!!) principalement des jeunes (dont notamment de nombreuses jeunes filles) issues de l’immigration arabo-musulmane. Des jeunes manifestement aussi perdus que Mohamed Merad entre parodie des « ganstas » américains et revendications islamiques…

    Tout comme la folie meurtrière de Mohamed Merah, cet engouement a de quoi inquiéter et questionner profondément la société française.

    Les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire,

    1. Après ces évènements qui les ont bouleversés, les gens font ce qui était prévisible … ce sont des proies faciles pour les spécialistes des manipulations…

      Les français moyens, choqués par les meurtres d’enfants et inquiets d’un risque terroriste, font front commun autour du chef de l’Etat… et la côte de Sarko remonte dans les sondages…

      Les jeunes, notamment les jeunes des banlieux, témoignent de leur sympathie envers l’un des leurs, Merah, un jeune paumé des banlieues…Si des troubles éclataient par la suite dans les banlieues, ils pourraient toujours être justifiés par l’émotion qui a suivi la mort de Merah, comme l’embrasement des banlieues en 2005 à la suite de la mort d’un jeune …

  2. LES MUSULMANS NE SONT PAS MALADES… BIEN SUR QU »ELLE A BESOIN DES VOIX D’UN PLUS GRAND NOMBRE, ELLE EST MALINE LA LAPINE….

  3. Eva Joly elle propose plus d’honnetete dans la facon de gerer le pays, le Caillou, car les gens en ont marre d’etre pris pour des cons, et ca, ca pousse a l’extremisme (tu n’as qu’a lire ici-meme les propos de certains…), elle propose plus d’emplois, il faut avoir le temps pour devenir extremiste, les chomeurs Musulmans, ils l’ont le temps, il faut moins d’inegalites en France, il faut, il faut… en realite, il faut tout ca, ci-apres:
    http://presidentielle-2012.parismatch.com/Presidentielle-2012/Eva-Joly-prone-la-revolution-verte-950799/

    1. oui je comprends bien le programme de Joly, (un peu utopiste a mon gout..)

      par contre l’image la.. aurais tu par hasard des infos sur un attentat commis par des intégristes Catholiques en France?
      du genre, poser des bombes, tuer des gamins et s’attaquer a des militaires?
      merci de ta réponse.

      1. plein d’exemple dans le monde entier, celui qui me vient a l’idee c’est Joseph Kony, regarde:
        http://www.melty.fr/joseph-kony-chef-des-enfants-soldats-qui-actu98321.html
        Un livre est pas mal aussi:
        L’extrémisme. Une grande peur contemporaine

        par Christophe Bourseiller

        Pieuvre géante, Golem envahissant, fantasme collectif et nouvelle grande peur des bien-pensants, l’extrémisme sculpte l’actualité. Mais qui sont les extrémistes ? Les mécontents, les ennemis du système, les contestataires, les destructeurs, les nihilistes, les terroristes, les rebelles ? Extrémistes, les militants du Front national, les néo-royalistes, les catholiques intégristes ? Extrémistes, les trotskystes, les maoïstes, les nostalgiques de Staline, les nationaux-communistes ? Toujours invoqué mais rarement défini, l’extrémisme serait-il la nouvelle hydre de Lerne des sciences politiques ?

        En répondant à ces questions, et à beaucoup d’autres, Christophe Bourseiller décrypte un phénomène politique majeur. Il montre que les extrémistes se distinguent par leur incapacité à tolérer l’ambiguïté et l’incertitude. Fascinés par la violence, allergiques au présent, ils militent pour un changement radical de société et perçoivent leurs adversaires comme intrinsèquement maléfiques. Et, par-delà les programmes, les manifestes, les excommunications, en appellent à l’avènement d’authentiques contre-cultures.

          1. hahaha, excellent…
            plus sérieusement, etes vous au courant des valeurs que ce livre renvoie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *