NC9 n’est pas la télé qu’il présente. Un point c’est tout.

Je vous propose de revenir sur l’avis rendu par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie sur le projet de télévision locale. Dans cet avis transmis au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, le gouvernement souhaite qu’il n’y ait qu’une seule télévision.

Un rapprochement entre NC9, le projet de télévision consensuelle et partagée, et NC-TV, le projet porté par Paul Néaoutyne dans la Province Nord va donc à priori devoir nécessairement s’opérer. Mais curieusement, certains, au premier rang desquels Philippe Gomez et Calédonie Ensemble, s’échinent à diaboliser le projet NC9 et à rabâcher des contrevérités au lieu de le prendre pour ce qu’il est réellement.

Un mensonge, fut-il répété, rabâché à l’envie, ne fera jamais une vérité. Le mensonge, c’est de vouloir faire croire que NC9 est une télévision de propagande au service du rassemblement UMP et de l’UC. Curieuse façon de détourner l’esprit même de ce projet, innovant, original dont la vocation est l’ouverture et l’équilibre. C’est-à-dire tout le contraire d’une prétendue propagande. NC 9 est la chaîne de tous les équilibres et de toutes les ouvertures, pour rapprocher les contraires, pour s’écouter et pour s’entendre. Ces convictions, fondements du projet NC9, ont été écrites noirs sur blanc, et en gras, dans le projet présenté au sage du CSA. Où est la notion de propagande ? 2 rédactions, l’une indépendantistes, et l’autre favorable au maintien de la Calédonie dans la France vont cohabiter au cœur même de NC9. Où est la notion de propagande ?  Elles devront faire place chacune à toutes les sensibilités de leur propre camp. Où est la notion de propagande ?

Philippe Gomes, toujours enclin aux effets de manches outranciers qui finissent par faire Pchitt et aboutissent à des engagements non tenus, voudrait donc une fois de plus nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il distille une fois de plus un écran de fumée destiné à cacher la réalité : il a choisit visiblement de supporter la télévision de Paul Néaoutyine, car il souhaite y avoir sa place. Mais ses aspirations existentielles et ses stratégies personnelles, pour légitimes qu’elles soient, ne peuvent pas se bâtir sur le mensonge.

NC9 n’est pas la télé qu’il présente. Un point c’est tout.

Et maintenant que la sagesse, économique et politique, dans une vision d’avenir, de stabilité et de travail en commun, incite au rapprochement des 2 projets – ce que souhaitent d’ailleurs la majorité des élus du Congrès – le leader de Calédonie Ensemble joue une fois de plus la division. Ouverture, consensualité, partage, pluralisme, ces mots ne font apparemment pas partie ni de son vocabulaire, ni de sa pensée politique. C’est dommage, car ils fondent le projet de NC9. Il est de notre responsabilité de le rappeler.

D’ailleurs, Philippe Gomes à la mémoire bien courte : c’est son gouvernement qui a commandé et payé la première étude de faisabilité. Et il n’a émis aucun des griefs qu’il fait aujourd’hui à ce projet qui lui avait été alors présenté en priorité…

Alors qu’une grande majorité des groupes politiques estime que RFO ne rempli pas correctement sa mission et qu’une autre télévision est nécessaire, alors que les calédoniens aspirent à une vraie télévision de proximité, le temps est plutôt au rapprochement des 2 projets télé plutôt qu’à leur opposition. Faire ensemble est peut être plus difficile que faire contre. C’est pourtant l’ambition de NC9 et de ses promoteurs. N’en déplaise à Philippe Gomes.

 

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. oui eh bien créé 2 tv pour avoir un partenariat avec M6 et TF1 et diffuser leur programme, quel fric foutu en l’air encore, c’est du grand n’importe quoi, essayé déjà d’alimenter une chaine comme nouvelle calédonie 1ère de reportage et émission divertissante locale !!

    1. Le problème justement c’est que NC 1ère ne dépense pas un rond pour la production locale. Les propositions d’émissions ne manquent pas ! Et 50% de la production d’NC9 sera locale contrairement à celle d’NC 1ère qui ne produit que 2h par jour et qui achète le reste. Donc tu es mal renseigné toto. Facile de critiquer… Tu sera peut-être un grand consommateur de cette nouvelle télé quand elle sortira.

      1. 50% ? et 100% de l’aide pour la création et l’envoi des reporters en formation à Paris vient d’où ? pognon foutu en l’air comme dab dans ce pays… bon moi jvais acheter mon pain au chocolat à 140F en attendant.. bonne matinée

        1. Ben Comment peux tu mentir de façon aussi éhontée sur ce qu’investit NC 1ère dans la production locale? C’est digne des mensonges de RRB et de ceux qui se cachent derrière ce projet de télé propagandiste au service d’une petit clique qui sévit depuis 30 ans déjà au pays. le problème, c’est que çànva nous coûter directement. Et très cher alors que RFO ne nous coûte pas un rond!

          1. Quand je dis « pas un rond » j’exagère effectivement il y a de la production locale, heureusement… Mais franchement… très peu. Et la plus part du temps si ça fonctionne c’est parce qu’il y a aussi la Province derrière (donc contribuable). Et puis NC 1ère est financée en partie par la pub, exactement comme le sera NC9, ok. Mais l’autre partie ne tombe pas du ciel, c’est bel et bien de l’argent public. France télévision ne travaille pas gratuitement. Le contribuable paye. idem ! La différence avec le projet NC9 c’est la quantité de production locale qui sera faite.
            Après, moi je dis ça en réaction à toto qui dit que les Calédoniens n’arrivent pas à alimenter NC1ère… Il y a tout ce qu’il faut pour alimenter la chaîne si l’argent suit. Ensuite, savoir si le contribuable veut payer pour sa télé ou non, c’est un autre débat. Mais dans ce cas, la question se pose déjà avec NC1ère.
            Enfin, quoi qu’il arrive, un peu de concurrence ne fait de mal à personne. Ca ne peut que relever le niveau.

  2. Au lieu d’une tele locale, des logements decents pour les squatteurs serait une bien meilleur utilisation des fonds.

  3. Moi j’aime bien l’idée ( loin d’être naive ) de deux rédactions, l’une indépendantiste, l’autre loyaliste… imaginez un peu :

    Tam Dam Dam Dam !

    20 heures, le journal télé de NC9 présenté par la rédaction indépendantiste :

     » Bonsoir, les forces de l’ordre ont chargé avec violence le piqué de grève de l’USTKE situé devant le siège de l’entreprise et occupé pacifiquement et sans blocage depuis 10 jours. Beaucoup de militants ont été frappés par les gendarmes, certains battus une fois arrêtés et menottés, et la Ligue des Droits d l’Homme a exprimé sa stupéfaction devant ce qu’elle considère  » un déploiement de force excessif et des comportements honteux de la part des gendarmes « .

    20h15, le journal présenté par la rédaction loyalistes :

    « Bonsoir, les forces de l’ordre ont libéré le piquet de grève qui bloquait l’accès à l’entreprise depuis 10 jours, non sans mal car devant la réaction violente des militants de l’USTKE ( ils avaient deux jours plutôt usé de leur force pour intimider le personnel non-gréviste) qui jetaient des pierres –certains brandissaient des tamiocs et proféraient des menaces– les gendarmes ont dû user de leurs matraques et grenades lacrymogènes, et deux gendarmes ont été blessés lors des arrestations.

    J’vous raconte pas l’ambiance dans les murs de la chaine télé après… ah, les sourires faux-culs dans les couloirs, puis à la sortie les petits coups d’clés sur la peinture de la voiture neuve de l’aut’culé’d’…..

    Chacun choisira de regarder et de croire son journal tv selon ses affinités politiques…

  4. Sans parler des greves et bloquages interminables a NC9 si l’USTKE n’a pas le controle des embauches afin de mieux infiltrer ce fabuleux outil de propagande politique.
    La plus longue greve de tout l’audio-visuel francais est mettre a l’actif de ce syndicat lors des 2 mois de bloquage de RFO.
    Motif de la greve: la mis a pied d’un adherent USTKE qui aimait un peu trop boxer ses petits camarades de travail.
    Pas de quoi fouetter un camera-man, bien entendu.

  5. Mossad, dans ton billet tu poses la question suivante :

    « Où est la notion de propagande ? »

    Et bien c’est très simple, la réponse se trouve dans la composition de la rédaction et du soutient politique à cette télé…

    Quand tu mets à la tête de la rédaction EN pour la touche « loyaliste », c’est plombé des le départ. En effet, cette dame est loin d’avoir le profile d’une personne connu pour son « équilibre » politique et sa probité…
    Pour ce qui est des partis qui soutiennent ce projet, ils sont ceux de l’alliance du moment et ne représentent pas plus de 50% des électeurs, c’est un peu juste pour valider un tel projet…

    Alors entre les financements exorbitants et la main mise très orienté des deux rédactions, le bon sens nous oblige à dire NON à la création de cette télé…

  6. Mais j’y pense, avec 12 milliards récupéré par M. Lavoix suite à la vente de la SCIE, pourquoi ne pas imaginer vous la payer cette chaîne politico-politique…
    En demandant une petite rallonge à LKU, pour la partie indépendantiste de l’antenne, vous pourriez tenir quelques années, non ????

    Mouarffff

  7. Il suffit d’écouter les chroniques de Elisabeth Nouar sur Radio Rump Bleue pour avoir une idée précise de l’esprit qui préside à ce projet de télévision politique.

    De la propagande de bas étage digne des années trente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *