Nicolas Sarkozy s’emporte contre François Hollande et le « sectarisme » du PS

Nicolas Sarkozy et François Fillon ont opéré un changement de stratégie mardi. Objectif : pilonner François Hollande.

On oublie les Mélenchon, Joly et Bayrou. Le mot d’ordre lancé par le président de la République à François Fillon est d’attaquer les positions de François Hollande. Le candidat socialiste devient donc le principal récipient des critiques de l’UMP. « C’est très bien de les critiquer, mais ce n’est pas notre sujet. Le vrai sujet, ce sont les mensonges de Hollande, qui signe des accords et les dénonce aussitôt.

Ce n’est pas quelqu’un de fiable », avance Nicolas Sarkozy.

Lors de son déplacement dans le Gers mardi, le chef de l’État a donc appliqué à la lettre la nouvelle stratégie, en dénonçant le « sectarisme » du PS, avec une remontée contre les Verts : « Je sais bien qu’il y a un petit courant de pensée qui pense que l’homme est un gêneur, que la terre serait tellement plus heureuse si les hommes ne vivaient pas, ne travaillaient pas, ne mangeaient pas, ne buvaient pas », a t-il ironisé, relayé par Le Figaro.

Le Front National a aussi fait les frais de son idée de sortie de l’euro : « Des sectaires, il y en a d’autres aussi, ceux qui vous montent contre l’Europe. ». Est-ce la bonne recette pour revenir dans les sondages et dépasser François Hollande en termes d’intentions de vote?

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Sarko n’est un avocat…. c’est un peu normal qu’il raconte n’importe quoi pour avoir le dernier mot, pauvre chou./

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *