Noumea candidat au rachat d’Eramet

La Société minière du Sud-Pacifique (SMSP), dirigée par les indépendantistes de la province Nord de Nouvelle-Calédonie, a envoyé hier à Areva une offre formelle d’achat des 26% que le spécialiste du nucléaire détient dans le groupe minier Eramet, selon les informations du journal Les Echos.

Vendre SLN ou ERAMET aux indépendantistes ? Meilleure façon de couler le fleuron minier français.

Dans un courrier à Areva cité par le quotidien, la SMSP explique qu’elle souhaite racheter ces 26% dans Eramet « dans le but de mettre la Nouvelle-Calédonie à l’abri des travers dont souffrent de nombreux pays disposant de ressources naturelles, mais restant à l’écart de toutes perspectives ». Aucun chiffre n’est cité pour cette offre.

La société pourra « négocier avec les actionnaires dans l’intérêt de la Nouvelle-Calédonie et obtenir, ultérieurement, une participation majoritaire dans la SLN », filiale d’Eramet spécialisée dans le nickel, a expliqué le président de la SMSP André Dang.

A travers la Société territoriale calédonienne de participation industrielle (STCPI), les trois provinces calédoniennes détiennent déjà 34% de la SLN et 4% d’Eramet.
« En accroissant la participation dans le groupe, les responsables néo-calédoniens souhaitent obtenir plus de 50% dans la SLN par échange de participations », selon Les Echos. « Ce schéma se heurte, jusqu’à présent, au refus catégorique du président d’Eramet, Patrick Buffet, qui a affirmé qu’il n’était ‘pas envisageable qu’Eramet perde la majorité dans la SLN’. »

Le Fonds stratégique d’investissement est également en discussions avancées pour récupérer cette participation. Le président d’Areva, Luc Oursel, n’a de son côté pas détaillé le programme de cessions d’Areva, qui prévoit plus de 1,2 milliard de ventes d’actifs sur la période 2012-2013.

Une chose est sure : S’ils gèrent ERAMET comme ils gèrent Air Calédonie, il y a du souci à se faire. Une fois de plus les « exploités », du moins les leaders, vont s’en mettre plein les poches!

( source: le figaro)

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Tout d’abord, il ne faut pas confondre Air Calédonie et la SMSP!

    Le secteur n’est pas le même.

    Air Calédonie est une entreprise de transport aérien de personnes. Ses clients sont des consommateurs calédoniens, principalement des îles. De ce fait, les revendications des clients sont liées à la cherté de la vie et aux problèmes des insulaires. En plus, Air Calédonie est un service public qui, ce de fait, peut très bien ne pas être rentable, l’objectif d’Air Calédonie étant surtout d’assurer le désenclavement des îles.

    La SMSP évolue dans le secteur minier. Ses clients sont des entreprises étrangères. Les exportations de nickel rapportent des devises. Le prix de vente du nickel est fixé par le LME. De ce fait, l’on peut dire que la SMSP est une véritable entreprise du secteur concurrentiel.

    Il faut ajouter que la SMSP, présidée par André Dang, a déjà fait ses preuves dans le secteur minier. Lorsque Lafleur a cédé ses mines aux indépendantistes, il s’est dit qu’il les auraient roulés et que c’est André Dang qui les a aidés. Depuis, la SMSP s’en sort plutôt bien et a su résister aux problèmes de clientélisme et de syndicats auxquels Air Calédonie est confrontée.
    Aussi, j’ai confiance dans les qualités de gestionnaire de M. Dang. C’est une boutade de dire que les vietnamiens ne savent peut-être pas toujours bien parler le français, mais qu’en revanche, ILS SAVENT COMPTER!

    Je trouve que ce serait une bonne chose pour la Calédonie que des calédoniens acquièrent ces actions. IL SERAIT NORMAL QUE LE NICKEL PROFITE D’ABORD AUX CALEDONIENS!

    Depuis des années, c’est une caste de riches actionnaires, d’industriels et de hauts fonctionnaires français qui profite de notre nickel.
    ERAMET se serait fait construire son usine de Sandouville avec les bénéfices de notre nickel!
    Le groupe DUVAL aurait épongé ses dettes avec les bénéfices de notre nickel!
    AREVA aurait obtenu une usine d’uranium au Canada en échange du massif de Goro!

    Et pendant ce temps là, les calédoniens manifestent contre la vie chère!

    Si nous étions l’actionnaire majoritaire, nous pourrions profiter pleinement des bénéfices tirés de l’exploitation du nickel pour améliorer la vie de tout le monde!

    Souvenez-nous de Nauru du temps de la pleine exploitation du phosphate! La population nauruanne vivaient dans l’opulence et profitait pleinement des retombées du phosphate parce qu’ils étaient l’actionnaire majoritaire de la société d’exploitation du phosphate.
    En comparaison, les habitants de Makatéa n’ont pas beaucoup profité de l’exploitation du phosphate. Comme le nickel calédonien, le phosphate de Makatéa a surtout enrichi des industriels et des haut-fonctionnaires français, les tahitiens étant surtout employés à manier la pelle et la pioche et à pousser la brouette!

    Je voudrais surtout insister sur un point. Il ne faut pas se laisser manipuler par l’oligarchie qui a toujours si bien su faire battre les calédoniens les uns contre les autres : caldoches contre kanak, loyalistes contre indépendantistes …

    La France veut larguer la Calédonie mais cet Etat fauché ne veut pas larguer notre nickel!

    EST-CE-QUE, NOUS, LES CALEDONIENS, NOUS SOMMES JUSTE BONS A POUSSER LA BROUETTE PENDANT QUE LES AUTRES S’ENRICHISSENT SUR NOTRE DOS!

    On devrait tous être solidaires derrière André Dang et Harold Martin pour notre avenir, pour l’avenir de nos enfants!

  2. avez vous écouter Sarkozy en calédonie ??? SLN pas touche
    économiquement c’est sûr qu’il vaudrait mieux avoir la majorité dans la SLN mais à Paris on s ‘apprête tout simplement à »nationaliser » Eramet d’autant que les cours incitent à ne pas vendre maintenant
    ma conclusion Dang peut toujours se brosser

    1. Eh ben oui, l’Etat veut larguer la Calédonie mais il ne veut surtout pas larguer notre nickel! On ne tue pas la poule aux oeufs d’or!

      Ce système dans lequel l’ancienne métropole donne l’indépendance tout en continuant à exploiter les richesses du pays … ça s’appelle la « Françafrique » ou le néocolonialisme à la française!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *