Noumea la scandaleuse

Tenir un commerce dans Nouméa : un sacerdoce !

Faites tourner les gens !

Le texte reçu en accompagnement de ces photos :

Mercredi 27 Février 2013
Centre Ville, Galerie Centralma

Deux éméchés, qui après avoir agressé deux femmes, se sont mis à beugler comme brêles dans la galerie marchande Centralma.

Quelques minutes plus tard, ils se sont effondrés, ivres.

Appel à la Police Nationale (le 17) , qui sur le ton de l’humour répond qu’elle arrive.
Les minutes passent, RIEN, plusieurs appels. Rien….

Au bout de 40 minutes, las, la Police Municipale est appelée. Moins de 5 minutes après, ils sont là et récupèrent les éméchés.

01h05 après le 1er appel, la Police Nationale arrive… mais oh miracle, « circulez, y’a rien à voir ».

Heureusement qu’on avait précisé à la police qu’il y avait eu AGRESSION…

Et c’est pas fini,  quand on voit la une  des nouvelle de ce jour :

Moi je vous le dis Noumea n’est plus ce que c’etait et on a du soucis a se faire !!!

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Le scandale ce n’est pas ces 2 cons bourrés qui s’endorment dans la galerie, le scandale c’est que les pouvoirs publics s’en branlent et ne font rien pour diminuer la montée en puissance de la délinquance dans Nouméa et ses alentours. Une ville qui s’agrandit apporte son lot de nuisibles, si personne ne fait rien pour les mettre hors d’état de nuire il ne faut pas s’étonner qu’on en arrive à de pareilles situations.

  2. Hé bien merci la police municipale !! Il est vrai que si tu n’as besoin de rien tu composes le 17 …

  3. Actuellement les énergies néfastes à l’origine de la mortalité routière, qui est la pire du monde, sont détournées avec des résultats exceptionnel: 1 seul mort sur nos routes depuis le 1° janvier et avant cela, décembre était déjà le moins mortel de tous les mois de décembre.
    Tant que le pays ne luttera pas contre ces énergies néfastes, très précisément démontrée depuis 2005, celles-ci seulement déviées s’attaquent forcément à d’autres cibles. Cela s’est très nettement démontré ces dernières années.

    L’épidémie de dengue et l’augmentation de la délinquance contraste avec l’amélioration inédite et que rien n’explique, de la mortalité routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *