Nouvelle-Zélande : 36 mineurs portés disparus après une explosion

L’explosion a eu lieu aujourd’hui dans une mine de charbon qui se trouve dans une région isolée de Nouvelle-Zélande.
Si deux mineurs ont survécu on est sans nouvelles de 36 autres qui sont sous terre, rapporte Ouest-France.
« Nous ne savons pas à l’heure où je vous parle s’ils sont pris au piège ou s’ils ont choisi de se mettre à l’abri », déclare Pete Whittall, directeur de la société minière.
« Aucune mort n’a été confirmée », a pour sa part indiqué une porte-parole de la police.
« On croise les doigts mais ça ne sent pas bon », a déclaré Tony Kokshoorn, le maire de Grey District, la bourgade près de la mine

Les opérations de secours sont retardées par la peur d’une nouvelle explosion.  Mais, le ministre néo-zélandais des Mines Gerry Browlee a indiqué que « la priorité est de sortir ces gens de là ».

La mine Pike River a ouvert en 2009. Une série de problèmes techniques avaient retardé sa mise en exploitation. Elle est l’une des rares mines souterraines de Nouvelle-Zélande, précise Libération.

Les mineurs seraient à environ 120 mètres sous terre. Leurs familles se rassemblent sur les lieux de l’explosion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *