Paris – Noumea en ULM

Les deux Néo-Calédoniens qui veulent effectuer un voyage de deux mois en ULM entre Paris et Nouméa ont décollé dimanche matin de l’aéroport parisien du Bourget à destination de la Corse, leur première étape, a-t-on appris de sources concordantes.

Marc Perdu et Christian Tiriault ont quitté l’aéroport d’affaires dans la matinée pour rejoindre Figari (Corse-du-Sud), selon une source aéroportuaire et Christian Tilatti, conservateur en chef du Musée de l’air et de l’espace (MAE), partenaire du projet.

Selon ce dernier, présent au Bourget lors du décollage de l’ULM, une trentaine de personnes, principalement des proches des pilotes, ont assisté à leur départ.

« Ce voyage s’inscrit dans la tradition des grands raids du Bourget qui ont marqué la période de l’entre-deux-guerres », a-t-il affirmé à l’AFP.

Marc Perdu et Christian Tiriault, âgés respectivement de 46 et 44 ans, veulent réitérer le périple réalisé en 1932 par les pionniers de l’aviation Charles de Vermeilh et Max Dévé avec leur trimoteur.

A bord d’un aéronef baptisé « Spirit of Nouméa », en hommage au « Spirit of Saint-Louis » de l’aviateur américain Charles Lindbergh, les deux compères comptent parcourir 21.570 kms en effectuant trente-et-une étapes dans une quinzaine de pays.

« C’est aussi un projet pédagogique et humanitaire. Nous voulons faire découvrir à des écoliers la géographie et les cultures des pays traversés par le biais de notre site internet et faire de la prévention contre les cancers du sein et du col de l’utérus », avait expliqué samedi Marc Perdu, qui exerce la profession de gynécologue.

( sources AFP)

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *