Petition : Non aux cases!

À l’attention de Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de la Mairie de Nouméa

Dans le cadre de la fête de la citoyenneté, des cases ont été installées à la Place de la Moselle, à Nouméa le 24 septembre 2012. Afin que l’installation et le démontage des cases se passent dans les meilleures conditions, un contrat a été passé entre la mairie de Nouméa et les responsables de l’évènement.

Le démontage devait s’effectuer le 30 septembre 2012. Au jour où j’écris, c’est à dire le 24 octobre 2012 les cases n’ont toujours pas été démontées et un collectif appelé « Une tribu dans la ville » a été créé pour l’occasion. Ce fameux collectif s’oppose au démontage des cases et montre de plus en plus de résistance. Un contrat ayant été passé au préalable entre la marie de Nouméa et les responsables de l’évènement, ils se trouvent dans l’illégalité. Suite au refus du démontage, la mairie de Nouméa n’a pas montré tant de combativité que cela. Comme tout le monde le sait le collectif est un collectif indépendantiste et comme le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Française favorise de jour en jour les indépendantistes, je crée cette pétition à la fois pour que le démontage soit effectué dans les plus brefs délais et pour signaler notre ras-le-bol à l’encontre du gouvernement qui favorise l’indépendantisme.

Pour conclure j’invite le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie à faire preuve de courage, d’assumer ses responsabilités et de ne pas oublier que nous sommes dans un pays Français.

Signez la petition:

http://www.mesopinions.com/petition/politique/aux-cases/9314

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Je ne pense pas qu’il faille être pour ou contre les cases.
    Mais bien pour ou contre ce que certain en on fait, c’est à dire un outil de propagande…

    Nous sommes passé d’un projet de fête de la citoyenneté à des cases revendiquant un idéal politique. Une déviance parfaitement inacceptable lorsqu’on sait l’importance que doit avoir le 24 septembre dans la vie du Pays.

    On remarquera au crédit des organisateurs de l’installation de ces cases, que la Mairie a été particulièrement mauvaise sur ce coup en validant, puis annulant cette installation pour finir par accepter au dernier moment l’installation des cases…. On peut naturellement se dire que la Mairie supposait déjà que les organisateurs allaient être débordé par d’autres…

    Il n’empêche qu’il n’est pas question d’être pour ou contre les cases, mais bien pour ou contre la politisation de cette fêtes citoyenne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *