Pétition pour l’obtention d’un STATUT DES ARTISTES en NC

Pour:Toutes personnes sensibles à la démarches des artistes de la Nouvelle-Calédonie

Suite à la volonté des professionnels du champ artistique et culturel de la Nouvelle-Calédonie (NC) de se doter d’un statut permettant de mieux structurer, développer et consolider le secteur artistique et culturel, les artistes de la Nouvelle-Calédonie ont le 04 décembre 2012 créé une association : la Case des Artistes.

Cette démarche a également été sollicitée par le Gouvernement de la NC afin qu’il puisse avoir un interlocuteur et une entité qui aurait permis la mise en place dès le 01 janvier 2013 du « statut des artistes ». Un contrat moral a d’ailleurs été exprimé entre le Gouvernement et l’association au travers d’une convention pourvue d’une dotation financière. Le gouvernement devait donc produire un projet de loi du pays relatif au statut des artistes puis le faire ratifier par le Congrès de la Nouvelle-Calédonie afin qu’il soit effectif dès le début de l’année 2013. Les artistes devaient pour leur part, s’organiser et se structurer pour pouvoir mettre en œuvre dès janvier 2013 les dispositions dudit statut.

Hors la case des artistes constate :

• Que depuis la présentation au gouvernement de l’avant-projet de loi de pays portant sur le statut des artistes le 09 août 2012, aucun texte n’a été déposé sur le bureau du congrès pour être ratifié et effectif au 1er janvier 2013 comme convenu.
• Qu’au regard du processus de validation des textes au congrès, l’adoption de la loi en 2013 pourrait être compromise.
• Qu’à la vue des échéances électorales de l’année 2014 et de la période de constitution du nouveau Gouvernement, le risque de ne pas voir le texte être ratifié l’année prochaine est réel.

C’est dans cette optique que les signataires de la présente pétition demandent que soit votée dès 2013 une loi de pays portant sur le statut des artistes de la Nouvelle-Calédonie.

Les signataires de la présente pétition, artistes, citoyens ou élus, s’engagent à œuvrer en fonction de leurs moyens, pour que cette loi de pays soit votée dans les plus brefs délais.

Les signataires

Pour signer la petition c’est ICI

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. On ne signe pas une pétition si on ne connait pas les tenants et les aboutissants de l’affaire : quels sont les avantages, y compris sur le plan pécuniaire, espérés par ce statut des artistes ? Quels seront les critères d’appartenance à la fonction d’artiste, ouvrant droit aux avantages de ce statut ? Quels gardes-fou permettant aux finances publiques de ne pas crouler sous le nombre de candidats et donc de couler ?

  2. Alors la ca non et non c est déjà un scandale en métropole ou la caisse qui présente un déficit énorme est renfloue par les autres caisses .
    Cela n existe qu en France les artiste belges et autres font deux iboulots cela suffit d entretenir des gens qui ne travaillent pas six mois dans l annee.
    Et ne venez pas dire que cela n est pas vrai j ai eu une cousine qui est venue en « vacance » sur le territoire elle avait manifestement tout son temps car payée par cette caisse qui lui permettait de vivre six mois sans travailler!

  3. Tout comme en métropole, si ces pseudos « artistes » étaient vraiment bons, ils n’auraient pas besoin de ce genre de trucs…Ils vendraient leurs chansons, ou sculptures ou spectacles, et si c’est bon, et que ca interesse assez de monde, alors ils en vivent.. comme tout « artisant ».
    un statut comme celui des « intermitents » est une aberration.. (de gauchiasse évidemment)..

  4. Perso, j’ai signé, mais je n’y crois plus.
    Inforétif a raison, c’est un sujet qui souleve des questions, et je pense que ces questions méritent un débat.
    En fait c’est bien plus que le statut qu’il faut repenser mais tout le systeme de protéction des oeuvres, de la propriété intellectuelle et du patrimoine artistique en NC. On ne peut pas juste calquer les droits d’auteur sur la loi Française, comme c’est aujourd’hui le cas. Il faut penser à proteger les formes traditionelles aussi, et c’est un travail de réflexion qui pourrait etre entrepris avec l’appui de l’OMPI, ou avec des pays voisins comme la NZ qui a su trouver des formes originales de protection, adaptées à la cuture Maori.
    Cela fait partie des débats qui devraient accompagner le trasfert du droit civil, qui se produira cette année.
    Ca fait dix ans que les artistes et les institutions culturelles, demandent cette réforme, qu’on leur promet que c’est « en cours » mais toujours rien.
    Mais y a-t-il seulement un mécene, un esthète, un amateur d’art parmi les politiques actuels? Il faut croire que la culture, ce n’est vraiment pas leur priorité. Pourtant ils savent toujours trouver les artistes pour faire des « coups » et accompagner une propagande. Mais quand il s’agit de les aider, y’a plus personne…

  5. mrd il manque de fonctionnaires en calédonie remarquez ils sont logiques tout est subventionné ou protégé alors un peu plus un peu moins
    on verra se multiplier les spectacles de guignol ,rien ne les arrêtera… et quand tout est ou devient artistique alors c’est la porte grande ouverte au clientélisme généralisé ;plus besoin de cartons de poulets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *