Polynesie :Attaque de calmars geants

Polynésie – Alors que cinq pêcheurs expliquent depuis quelques jours avoir été les victimes d’une attaque de calmars, les scientifiques et experts de la mer se montrent plutôt sceptiques quant à la réalisation d’une telle histoire.

Le 6 août dernier, cinq pécheurs expliquaient avoir vu leur embarcation sombrer après avoir heurté un objet tandis que leur canot de survie a ensuite été attaqué par des calmars que les hommes estiment mesurer cinquante centimètres. Un des pécheurs assure même avoir été mordu. Finalement, les cinq hommes ont été sauvés après avoir été repérés par la fusée de détresse déclenchée.

Pour le chargé de recherche au Centre national de Recherches scientifique et au Centre de Recherches insulaires et Observatoire de l’environnement, Pierre Sasal, l’histoire d’une attaque de calmars paraît peu probable. Il explique à l’AFP : « L’avis général des personnes qui travaillent dans le milieu marin, c’est que ça paraît très très louche. J’ai du mal à comprendre qu’un calmar puisse faire un trou dans un bateau. » Pour un ingénieur au service de la pêche, même avis, alors que celui-ci explique que les calmars ne peuvent être agressifs qu’à la suite d’une attaque. De plus, les calmars en Polynésie atteignent rarement les cinquante centimètres.

« Ils se sont débattus toute la nuit, a raconté à « La Dépêche de Tahiti » le capitaine du bateau qui les a repêchés jeudi matin. Les calmars attaquaient la paroi du radeau jusqu’à faire des trous. Les naufragés ont tenté de les boucher mais c’était impossible. A un moment donné, le canot s’est complètement dégonflé. Lorsque nous les avons trouvés, ils nageaient, fatigués, surtout l’un d’eux qui a été blessé à la jambe. » Tous les naufragés ont finalement pu rejoindre leurs proches.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *