pratiquer la méditation

La méditation, ou contemplation, permet de se recentrer.
On retrouve dans l’étymologie le mot MED, qui signifie AU MILIEU DE, comme dans le mot MÉDIANE (qui passe par le centre).

Le but de la méditation est d’éteindre la pensée du cerveau pour faire place a la contemplation, au ressenti qui passe par le cœur. Le cœur étant l’organe central du corps humain et aussi le chakra du centre du corps.

Pour moi la méditation est l’inverse de la concentration, la concentration est un acte du cerveau, un effort.
La méditation est donc l’inverse, c’est un relâchement total, un abandon a son soi profond.

La méditation est un relâchement du corps et de l’esprit.

Il existe 2 types d’images ou de pensées qui peuvent nous venir en tête lorsque nous méditons. Il y a les images et pensées générées par le cerveau, ces pensées sont parasitaires, incontrôlées et souvent négatives. Ces pensées ou images nous empêchent de renter en un état méditatif profond.
Et puis il y a au contraire des images, des messages qui nous parviennent de notre moi supérieur quand nous sommes centrés et dans un état méditatif profond, ce sont des download d’informations et surtout de sensations que nous recevons de notre esprit supérieur et qui ne sont pas générés par notre cerveau.

Il est très facile de faire la différence avec un minimum de pratique, les premières sont gênantes, les secondes sont bienveillantes et instructives.

Comment se débarrasser des pensées parasites ?

Quand vous débutez en méditation, vous aurez forcément ce problème d’images/pensées parasites qui va vous arriver.
L’entrainement permet de s’en débarrasser. Au début sur 30 minutes de méditation vous aurez 20 à 30 minutes de « lutte » pour vous en débarrasser, puis plus vous pratiquerez et plus vous vous en débarrasserez rapidement.
Les grands maitres arrivent ainsi a switcher d’un état ou leur cerveau est actif à un état ou il est « éteint », en 1 clin d’œil. Nous ne sommes pas tous des grands maitres mais nous avons tous la possibilité de ressentir les bienfaits de la méditation et de nous améliorer.

Quand vous avez une pensée/image parasite qui vous arrive, ne luttez pas contre elle, regardez la, zoomez dessus et voyez d’où elle peut venir et a quoi elle vous sert. En comprenant/assimilant que cette pensée vient de la programmation défectueuse de votre cerveau et qu’elle ne vous sert a rien sinon qu’a vous mettre mal a l’aise, vous permettrez ainsi de la laisser partir. Elle repart comme elle est venue.

Calmez votre esprit. Cela demande du temps, de l’entrainement. Vous devez accepter que cela vous arrive, cela fait partie du processus d’apprentissage. Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des leçons. Et chaque leçon est bénéfique et vous permettra de progresser.

Les pensées/images négatives viennent TOUJOURS soit du passé, soit du futur.

Il n’y a jamais d’exception a cette règle. Cela peut être un passé ou un futur lointain, ou plus généralement un passé ou un futur très proche.

Vos « problèmes » ne sont JAMAIS JAMAIS JAMAIS dans l’instant présent.

La méditation a pour but de vous ramener ICI et MAINTENANT.
C’est « ce point central » de l’espace temps que vous devez cibler quand vous êtes « perdu » : ici et maintenant.

ICI et Maintenant :

– Personne n’a quelque chose d’important à faire ou a penser.

– Il n’y a rien a prévoir

– Rien a ressasser

ICI et Maintenant il y a juste l’Unité, l’existence, l’expérience, le ressenti.

C’est le but de toute méditation de vous recentrer sur ce point zéro de votre Être et de tout l’univers car rien d’autre n’existe qu’ici et maintenant. Même la science quantique l’admet maintenant.

Nous avons tous besoin de nous recentrer tous les jours ne serais ce que 10 minutes par jour sur notre Êtreté, ce que nous sommes réellement.

Nous sommes des Êtres spirituels ayant une expérience physique et non des Êtres physiques ayant une expérience spirituelle. Ceci est la vérité et c’est très important a comprendre.

 

Pour commencer la méditation…

Installez vous confortablement dans un endroit isolé et à l’abri des bruits parasites.
La nature est un endroit parfait pour méditer, les bruits de la nature ne sont pas des bruits parasites.
Si vous ne pouvez pas être dans la nature, assurez vous de ne pas être dérangé pendant le temps de votre méditation.

Vous pouvez aussi vous mettre un casque avec de la musique, comme par exemple :

méditation est un acte habituel et automatique, bien que peu de personnes en aient conscience. C’est également une démarche particulière et personnelle à chaque pratiquant volontaire. Faire le choix du sujet médité permet de porter son attention sur des objets positifs, et ainsi n’avoir à l’esprit que de bonnes pensées qui influencent notre mental et même le corps. C’est ce à quoi nous invitent les traditions spirituelles ancestrales ou modernes.

L’image de la méditation peut laisser penser qu’elle est une pratique exotique liée aux religions orientales, qu’elle demande d’adopter une posture assise exigeant de plier bizarrement les jambes tout en disposant les mains d’étrange façon. Elle peut également donner l’impression d’une certaine « sacralité ». Toutes ces idées sont fausses.

Tout le monde médite

pratiquer la méditationEn réalité, la méditation est un choix. Celui de focaliser le mental sur quelque chose en particulier. Lire un livre, regarder un film, ou même une publicité à la télé sont des formes de méditation. Penser à une dispute de la veille, penser au travail à réaliser, c’est de la méditation. Se concentrer sur les fruits que l’on est en train d’acheter est également une forme de méditation. De ce fait, nous pratiquons tous la méditation.

Le mental et la réalité subissent d’incessants flux et reflux. Nous créons notre propre réalité à chaque instant de la vie, en réfléchissant et en observant notre environnement. Avec le temps, chacun développe des habitudes de pensées qui lui sont propres, sur chaque sujet particulier. Par exemple, certains préféreront regarder des programmes violents à la télévision, répondant à leurs angoisses, alors que d’autres fantasment leur vie au travers de la lecture de romans à l’eau de rose.

Choisir l’objet de sa méditation

Puisque nous méditons constamment, la question est :

Sur quoi choisissons nous de méditer ?

pratiquer la méditation

Beaucoup de traditions spirituelles utilisent cette tendance humaine à penser constamment, à absorber des informations et à expérimenter ; pour inciter à une vie meilleure. Leur raisonnement :

  • puisque l’on réfléchit sans cesse, pourquoi ne pas focaliser consciemment le mental sur des sujets positifs et bénéfiques ?
  • Pourquoi ne pas utiliser la méditation pour apprendre comment agissent les pensées et les émotions et développer des habitudes positives au niveau du mental, du corps et de l’esprit ?

Chacun peut ainsi développer son potentiel en tant qu’être humain, mentalement, physiquement et spirituellement.

Pratiquer la méditation pour vivre plus heureux

La méditation n’est pas mystique ni inaccessible. Elle n’est pas réservée à une élite et ne demande pas d’avoir grandes connaissances. La médiation est, au contraire, très terre-à-terre et à la portée de tous. Beaucoup de méditations sont inspirées des traditions spirituelles anciennes et modernes, aucune n’impose la foi ou une croyance. Si vous ne suivez aucune pratique spirituelle, si vous êtes athée, essayez ces méditations dans un but simple, celui de trouver une vie plus heureuse.

Pour cela, il faut méditer en consacrant volontairement un moment à focaliser son esprit de manière positive. Il existe de nombreuses techniques de méditations. Nous en aborderons plusieurs ici, dans les jours à venir. Vous pourrez essayer plusieurs méthodes puis définir celle qui vous convient le mieux. Ces techniques font appel à des notions ou techniques importantes, elles sont au nombre de quatre :

  1. La concentration
  2. La réflexion
  3. La visualisation
  4. Le ressenti

Pour pratiquer la méditation, lors d’une même séance on peut employer une ou plusieurs de ces méthodes. Il est important de se souvenir que ces techniques sont un moyen de parvenir à un but,  elle ne sont pas la finalité de la méditation mais seulement un outil. Elles n’incitent pas à l’agressivité, la violence ou la compétition.

Il n’est pas difficile de devenir un maître de la focalisation mental, avec l’expérience, on devient capable de rester assis pendant des heures, entièrement concentré sur sa respiration, une sorte d’athlète spirituel. Si vous n’utilisez pas votre pouvoir de concentration pour devenir plus positif, gentil ou compatissant, vous laissez l’essentiel vous échapper.

Il est donc important de mobiliser sa volonté avant toute séance de méditation, dites-vous :

j’aimerais méditer aujourd’hui pour devenir plus heureux, plus aimable, plus généreux ; afin de servir les autres et moi-même.

La séance de méditation terminée, dites-vous :

je consacre mes efforts pour le plus grand bénéfice des autres et de moi-même.

Ce point final de la méditation a pour effet de considérablement fortifier les bénéfices de chaque séance consacré à pratiquer la méditation.

pratiquer la méditation

1 – La concentration pour méditer

Dans cette première technique, le mental se focalise sur :

  • un objet extérieur : une statuette de Bouddha, une image du Jésus, ou simplement une bougie, une fleur, etc…
  • ou un objet intérieur : le souffle, les battements du coeur.

Quels sont les bénéfices apportés par cette technique ?

Le premier bénéfice de cette technique est d’apaiser le mental et conduire vers une certaine paix intérieure. En effet, la concentration sur un objet précis favorise le calme et le centrage, en plus de stabiliser le mental.

Le second bénéfice provient du fait qu’il soit difficile d’arrêter complètement de penser, au delà du temps de médiation ; notre réflexion et nos émotions produisent des modèles qui nous permettent d’apprendre davantage sur nous-mêmes.

Le troisième bénéfice : cette concentration tenue sur le temps de la séance de méditation, favorise la focalisation sur des sujets particuliers dans la vie de tous les jours.

Le quatrième bénéfice est de préparer le mental pour les autres formes de pratique méditative.

2 – La réflexion outil de méditation

A la place d’éviter de réfléchir pour calmer puis stabiliser le mental, je pense à quelque chose en particulier. L’objet choisi peut être un problème rencontré dans la vie, la raison qui déclencha une colère, ou encore une vertu à développer comme la gentillesse ou la compassion…

En consacrant volontairement du temps pour réfléchir à un sujet particulier, avec la volonté de générer un changement positif en nous, le mental s’entraîne à devenir plus affirmatif. Ainsi, on gagne en assurance et l’on s’affirme davantage dans sa vie quotidienne.

pratiquer la méditation

3 – Visualiser pour méditer

La plupart des méditations imposent de visualiser quelque chose, de se créer une image mentale. La visualisation aide à générer sa propre réalité, à manifester ses désirs et ses intentions, à changer son comportement et va jusqu’à modifier les processus corporels.

Par exemple, dans les méditations de Tara on visualise l’aspect féminin du Bouddha qui écarte les peurs et guérit les maladies. La visualisation est en effet un outil de médiation puissant. Avec un peu de pratique, le savoir-faire s’améliore, la visualisation devient plus facile et évidente ; les bénéfices pour le mental comme pour le corps se ressentent avec plus de force.

4 – Ressentir pour méditer

Certaines méditations nous conduisent au fil d’un processus permettant de percevoir les sentiments éprouvés. Par exemple, en méditant avec un partenaire, vous apprenez à écarter les barrières de l’amitié et de l’intimité.

Source : http://www.mieux-vivre-autrement.com/comment-et-pourquoi-pratiquer-la-meditation.html/2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here