QUESTIONS POUR DES CHAMPIONS ! POUR LES CHAMPIONS DE L’INDÉPENDANCE

Quelques questions sans réponses, pour une Histoire sans Parole, pour les champions de l’Indépendance

Quelques questions simples et sincères, peut-être impertinentes, peut-être aussi pertinentes, auxquelles les indépendantistes n’apportent jamais de réponses :

1) En quoi la Nouvelle-Calédonie de 2012, émancipée à 80 % par les accords, dirigée aux deux tiers de ses institutions par des Mélanésiens, avec une population constituée, instituée et protégée par une citoyenneté spécifique, est-elle encore « une colonie » ?

2) Qu’est-ce que la sécession avec la République française, avec ses moyens et ses règles démocratiques, apportera de plus à la Calédonie et à sa population ?

3) En quoi la dignité et la liberté de la communauté mélanésienne, population d’origine, aux valeurs et traditions constitutionnellement protégées et respectées, métissée et insérée dans tous les domaines du territoire, sont-elles niées, bafoués ?

4) En quoi Philippe Gomès et son parti, élus démocratiquement première force politique du pays par le peuple et le suffrage démocratique, premiers acteurs du dialogue avec les indépendantistes dès 2004, acteurs d’une politique sociale dès 2004, promoteurs d’une participation réelle d’acteurs politiques d’origine mélanésienne, compétents et authentiques, tel Gérard Poadja choisi pour la présidence du Congrès, peuvent-ils être qualifiés de « racistes », de « fascistes » et de boutefeux de la radicalisation ?

5) Que se passera-t-il, dans peu d’années, quand toute solution consensuelle et toute majorité référendaire pour la conservation des régaliennes par la France auront été niées et refusées par un corps électoral « citoyen », pourtant défini et limité, niées comme ce résultat populaire et démocratique aux législatives, attribué à la manipulation politique et à la sottise populaire ?

Allez les champions ! Répondez !

Rejoindre la conversation

18 commentaires

  1. Question n° 6:

    En quoi est-ce que des Calédoniens, un parti politique (CE) qui veulent unir symboliquement tous les hommes et les femmes de ce pays, sans distinction d’ethnie, sous un drapeau commun représentant symboliquement, une union dans la paix, une communauté de destin dans l’indivisibilité, puisent-ils être traités de racistes ?

    Cette question s’adresse aux blogueurs rumpeux à la langue vénimeuse et à l’esprit empli de revanche nauséabonde qui au lieu de digérer leur défaite, pratiquent sur le net calédonien la politique de la terre brûlée en véhiculant des idées mensongères sur les vainqueurs du scrutin du 17 juin, qui, fait très grave, « montent » les indépendantistes contre une partie de la population loyaliste, et ce au risque d’attiser les passions et de fragiliser la paix; un calcul politique fait au détriment des Calédoniens, de la Calédonie et son intérêt général. Bande de fils de putes.

  2. A mourir de rire …

    Ca commence comme ça : « En quoi est-ce que des Calédoniens, un parti politique (CE) qui veulent unir symboliquement tous les hommes et les femmes de ce pays, sans distinction d’ethnie » et ça fini par « Bande de fils de putes »

    Impressionnant l’union symbolique vue par certains …

    Dis moi mister eric, t’as pas eu ton coup de grâce hier soir ??

  3. pauvre Victor,
    à part des tortillements, t’as pas grand-chose à dire; toujours aussi petit dans la méthode.
    Oui les « fils de putes » sont les quelques personnes, des « communicants politiques » qui répandent leur fiel de mensonges sur le net. Ca n’affecte en rien le reste. Trouve mieux, ou abstiens-toi.

  4. Tu ne serais pas une communicant politique par hasard ?? Si ce n’est le cas, tu imites parfaitement bien la chose.

    Quand au fiel, au mensonge voire à l’abstention … il ne serait pas inutile que tu te relises parfois …

  5. Non je ne suis pas communicant politique; je défends mes idées et ceux qui pensent comme moi.
    D’ailleurs, j’ai failli te rater; après 17h, tu communiques jamais…fermeture du bureau…

  6. Prôner l’union symbolique de tous les Calédoniens et ensuite traiter la partie qui ne pense pas comme toi de … fils de pute …

    Ne trouves tu pas qu’il y ait un petit problème dans tes idées par hasard ??

    C’est comme votre principe de jeter de l’huile sur le feu en permanence avec votre rejet des deux drapeaux et ensuite de venir nous dire que la radicalisation n’est absolument pas de votre fait … c’est tout simplement ridicule !

    Tu es ridicule mister eric, ridicule par tes insultes, ridicule par ton dénigrement permanent, ridicule par ton racisme et pire encore, ridicule par ton absence totale d’assumer tes propres écrits.

    Triste et ridicule.

  7. Je traite de fils de putes une poignée de personnes ( apparemment tu sais pas bien lire) dont les agissements sur le web, au service d’un parti politique sont très critiquables.
    Car cette poignée de personnes dit des choses que ne pensent pas les autres. C’est de l’intoxication dirigée »les autres », les 260.000 autres personnes du pays, que j’appelle à s’unir. Tu comprends là ? Tu devais pas être bon en explication de texte à l’école pour faire tant d’efforts pour te tromper dans l’interprétation de ce que tu lis. Il n’y a donc aucun problème dans mon texte. C’est ta volonté de tordre le sens du texte qui est le problème; mais « tordre le sens du texte », j’ai l’habitude avec toi Victor, encore une de tes nombreuses tentatives tordues de fabriquer de l’argument.

    C’est vrai que tu es admirateur d’une certaine journaliste; tu es son disciple, elle est ton maître à penser.

    Heureusement que j’ai écrit « fils de putes » à la fin de mon texte, sinon tu n’aurais rien sur t’appuyer pour répondre;
    avec ça tu as trouvé quelque chose à te mettre sous la dent.
    Tu es ridicule Victor avec tes arguments vides gonflés à l’air de ta poésie. Remarque,t’as que ça. Et oui j’assume; les quelques qui empoisonnent l’esprit des Calédoniens avec leurs mensonges sur les vainqueurs du 17 juin sont des fils de pute; devant le résultat des urnes, ils jouent la politique de la terre brûlée. Voilà, j’assume mes dires, tu es content comme ça ?ça mettre fin à tes affabulations…. enfin, « mon racisme », encore une affabulations gratuite, ….ah, ces propagandistes, ils peuvent pas s’empêcher…que des coups bas…remarque, on ne frappe qu’à la hauteur où on peut frapper.

    1. Parce que tu penses que tes agissements à toi ne sont pas critiquables peut être ??

      Insulter à tout bout de champs bien confortablement planqué derrière ton ordi, il est clair que cela reflète une grande qualité humaine et un courage à toute épreuve.

      Il me semble te savoir enseignant non ?!? En ta qualité d’enseignant, penses tu sincèrement que fisl de pute soit la meilleure argumentation possible lorsque l’on est pas en adéquation avec son interlocuteur ?

      La politique de la terre brulée petit eric, vous l’avez mis en œuvre depuis deux ans en refusant de considérer un geste d’apaisement et rassemblement comme tel et en l’utilisant à des fins racistes et en montant les communautés les unes contre les autres.

      Mais tu as raison, les coups bas viennent des autres, pas de toi … insulter les mères des personnes qui ne pensent pas comme toi relève effectivement d’une grandeur d’esprit à toute épreuve …

      Petit mec que tu es !!

      1. Mon métier est une chose,
        mes expressions sur le web, c’est autre chose, c’est la personne privée qui exprime un ressenti personnel,
        c’est la colère d’un calédonien qui parle devant les crasses qu’il voit; ça heurte ta petite sensibilité ?
        Que tu es petit dans tes méthodes pour attaquer les autres forumeurs Victor. (le coup de l’enseignant, tu me l’as déjà fait, passe à autre chose ! )

        Bon d’accord, je reconnais et je te le concède: insulter les mères c’est pas bien; c’est vrai
        mais ça ne change au rien à ce que je pense de ces individus et la réaction verbale qui s’ensuit:
        donc je vais remplacer par « enfoirés », « salopards », voilà, ça te va ?
        (et puis « fils de pute » ce n’était pas un argument; l’argument, il était écrit dans les lignes au-dessus : encore une fois il te faut une explication de texte: même inforétif te l’a dit)

        Et puis « la politique de la terre brûlée », va dire tes âneries à ces milliers de Calédonie qui ont leurs raisons , leur ressenti, pour ne pas avoir renouvelé leur confiance en le rump. Encore un de tes arguments gonflés à l’air de tes talents de communicant; c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Par contre, monter une frange dure des indépendantiste contre une partie de la population loyaliste par cette intoxication, ça, c’est de la terre brûlée, et même pire que ça (ça mérite donc une belle insulte).

        Au final, t’es comme Frogier, t’assumes rien. Que du vent qui sort de la bouche. T’as raison, défend ceux qui ont perdu le 17 juin, persiste dans l’erreur, celle de ne pas être sur la même longueur d’onde que des milliers de Calédoniens, qui comme moi, sont certainement des racistes, hein Victor, vu que tu as l’accusation facile.Un geste d’apaisement ? t’as entendu le chantage à la violence de tes amis indépendantistes depuis un certain temps ? tu te moques de qui Victor ?

        Et tu sais dans le fond, traiter de « fils de pute » des individus pour leurs actions de comm mensongère,
        ce n’est pas pire que de traiter de racistes des gens qui ne le sont pas, car ça aussi c’est une insulte, à des fins de salir les gens, de ne pas les respecter dans leur âme, leur ressenti. Il n’est pas indispensable de passer par le langage obscène pour insulter les gens. Traiter de racistes les milliers de calédoniens qui ont voté contre ton parti préféré, et faire un amalgame honteux « anti-kanak » sur l’histoire du drapeau, ce n’est pas non plus une démonstration de grandeur d’esprit, mon cher.

        Alors pour la leçon de morale, tu repasseras.
        Je maintiens donc (en changeant les mots) : enfoirés, salopards.

  8. Ben ouais,
    vu ce que tu as écrit sur Calédosphère, comment te dire…bienvenu au club.

    Jean Moulin:
    – « La Kanaky est envahi par les flux migratoires (Européens, Océaniens …………)
    Ces flux migratoires prennent l’emploi, les logements, les places dans les écoles, les bourses, les soins »

    En gros, à part trainer ton esprit malsain et traiter de raciste les gens qui n’ont pas les mêmes opinions radicales que toi partout où tu passes, t’as pas grand chose à dire mon pauvre.

    1. tiens rev’la l’autre crétin de service, avec sa rétorique  » blancs= colons= racistes= FN= heures les plus sombres de notre histoire »..

      tant que des gens comme toi auront accès au droit de vote et a leurs droits civiques, ce pays ne s’en sortira jamais..

  9. QUESTIONS ESSENTIELLES : AMORCE DE DIALOGUE

    1) (Tardy) En quoi la Nouvelle-Calédonie de 2012, émancipée à 80 % par les accords, dirigée aux deux tiers de ses institutions par des Mélanésiens, avec une population constituée, instituée et protégée par une citoyenneté spécifique, est-elle encore « une colonie » ?
    1) (Rigoberto) La Nouvelle Calédonie sera quasi indépendante au terme de l’ADN (Michel Rocard), nous en serons au stade d’état associé avec un siège de membre à part entière au Forum des Îles du Pacifique comme le réclame Gomès, nous pourrons alors sortir de la liste des pays à décoloniser de l’ONU.
    1) (Tardy) Le sortie des Accords n’impose pas fatalement la prise en charge des compétences régaliennes de la République et la fatalité du statut d’état associé, qui n’est en fait qu’un état totalement souverain. Seul le suffrage du peuple peut en décider. Cependant cette réponse n’explique pas ce qu’il y a encore de « colonial » dans cette région émancipée à 80 % de la République française.

    ————–

    2) (Tardy) Qu’est-ce que la sécession avec la République française, avec ses moyens et ses règles démocratiques, apportera de plus à la Calédonie et à sa population ?
    2) (Rigoberto) Je ne suis pas pour la sécession avec la France, mais pour un nouvel accord avec la France.
    2) (Tardy) Bon… Mais tes amis du RUMP et de la Coalition ne pensent pas tout à fait comme ça et l’indépendance-association ou l’association indépendante, où « l’association » est révocable à tout moment et l’a été dans toutes les exemples équivalents de l’Histoire, étaient bien dans les tuyaux et même préparée par un énarque dans sa charte et dans sa constitution. Et tu dis toi-même, en accord avec les vœux des indépendantistes les plus radicaux :

    « Le RUMP doit absolument poursuivre sa politique jusqu’en 2014 soit :
    – Voter pour le drapeau Kanak comme drapeau du pays au Congrès en aout 2012 (Vous pourrez toujours effectuer un recours au conseil constitutionnel en arguant du fait qu’il est contraire aux ADN, vous serez une fois de plus déboutés). Nous pourrons alors faire l’économie d’une commission qui ne servira à rien.
    – Voter pour le maintien de Wamytan à la Présidence du Congrès en aout 2012
    – Continuer avec Harold Martin à la Présidence du Gouvernement jusqu’en 2014
    – Continuer de discuter avec les indépendantistes au sein des comités nickel, rééquilibrage et avenir du pays
    En 2014 la donne va changer, le rapport Non indépendantiste/ indépendantiste va être modifié au Congrès, les indépendantistes ne seront pas loin d’être majoritaires le FLNKS sera le premier parti de NC devant CE et le RUMP (dans quel ordre ?).
    La cogestion RUMP/FLNKS pourra se poursuivre sans encombre et les négociations pour la sortie des Accords pourra se faire tranquillement sans agitation entre 2014 et 2019. »
    Rigoberto, 22 juillet 2012 – 17 h 05 min, caledosphere.com

    ————-

    3) (Tardy) En quoi la dignité et la liberté de la communauté mélanésienne, population d’origine, aux valeurs et traditions constitutionnellement protégées et respectées, métissée et insérée dans tous les domaines du territoire, sont-elles niées, bafoués ?
    3) (Rigoberto) Les Mélanésiens sont discriminés à l’entrée de certains établissements nocturnes, ils sont victimes d’une certaine ségrégation sociale et ne sont pas assez représentés dans certaines professions (Avocats, magistrats, médecins, pharmaciens, dentistes, enseignants…)
    3) (Tardy) L’exemple d’une boite de nuit, dont la pertinence du filtrage est au demeurant à vérifier, vu les enjeux cruciaux d’un tel établissement à licence de vente d’alcool et à clientèle très dense, en terme de sécurité. D’autres exemples ? Des restaurants, des hôtels, des transports… ségrégationnistes ? Quant aux secteurs professionnels que tu cites, qu’est-ce qui empêche les jeunes intéressés de s’inscrire et travailler dans ces filières, avec les nombreuses aides, bourses et opérations 400 cadres puis cadre-avenir offertes, plutôt que dans des secteurs bouchés comme socio et psycho ? Et quel empêchement de ne pas pantoufler dans l’administration, et de revenir au pays, diplômes en poche, ce qui n’est pas toujours le cas…

    ————-

    4) (Tardy) En quoi Philippe Gomès et son parti, élus démocratiquement première force politique du pays par le peuple et le suffrage démocratique, premiers acteurs du dialogue avec les indépendantistes dès 2004, acteurs d’une politique sociale dès 2004, promoteurs d’une participation réelle d’acteurs politiques d’origine mélanésienne, compétents et authentiques, tel Gérard Poadja choisi pour la présidence du Congrès, peuvent-ils être qualifiés de « racistes », de « fascistes » et de boutefeux de la radicalisation ?
    4) (Rigoberto) La stigmatisation du drapeau Kanak qui aurait provoqué une augmentation de la délinquance mélanésienne depuis la venue de Fillon, a été le summum de la campagne raciste de CE lors de ces élections législatives, il y a d’autres exemples.
    4) (Tardy) Il n’y a jamais eu « stigmatisation » du drapeau FLNKS ni « racisme » de CE, promoteur de nombreux Mélanésiens démocrates aux plus hautes responsabilités, juste le souhait qu’un véritable drapeau commun du pays, à côté du drapeau de la République, soit trouvé, et le constat d’une hausse grave de la délinquance et de la criminalité depuis cette promesse téméraire et déçue d’une terre aux couleurs FLNKS.

    ————-

    5) (Tardy) Que se passera-t-il, dans peu d’années, quand toute solution consensuelle et toute majorité référendaire pour la conservation des régaliennes par la France auront été niées et refusées par un corps électoral « citoyen », pourtant défini et limité, niées comme ce résultat populaire et démocratique aux législatives, attribué à la manipulation politique et à la sottise populaire ?
    5) (Rigoberto) CE a torpillé l’ébauche de solution consensuelle caressée par le RUMP et le FLNKS, en vociférant à l’indépendance dans le dos des calédoniens, ce qui s’est avéré totalement faux. Lafleur l’a expliqué maintes fois, il ne faut pas de référendum couperet qui mettrait la Calédonie en situation de pré guerre civile. Ceux qui comme Tardy et Gomès ne connaissent pas leur histoire pourraient être condamnés à la revivre ( Référendum 1987 gagné haut la main).
    5) (Tardy) Il n’y pas eu de solution consensuelle proposée ouvertement et en transparence. Frogier a lui-même reconnu que ses alliés de la Coalition ne lui ont pas renvoyé l’ascenseur. La seule réponse, d’un acteur éminent de cette Coalition, a été « KA-NA-KY 2014 ! EST-CE QUE C’EST CLAIR ?!!! ON VA NÉGOCIER QUOI ???!!! ÇA SUF-FIT !!! POINT FI-NAL !!! C’était simplement la solution de l’alliance de deux clans : celui d’un conservatisme féodal et ethnocentré et celui d’un conservatisme financier egocentré, renvoyant les règles démocratiques républicaines, gênantes, dans leurs 22 mètres, ou 22 000 kilomètres. Jonction de forces régressives que le peuple a fait échouer.
    Quant à l’Histoire, que Gomès et moi connaissons un peu comême, il semble bien que le refus et le bris des urnes à la hache machoresque, risquent de se reproduire, vu l’entêtement onusien de l’actuel président du Congrès et vu le déni de réalité des vœux de la population aux dernières législatives. À moins que des Rigoberto et autres coalisés n’ouvrent leurs yeux et ne refusent la violence, le terrorisme et la dictature bainimaramesque. La possibilté d’une île, la possibilité d’une démocratie. Non ? Rigoberto ?

  10. Suite d’un dialogue laborieux, mais un peu encourageant… J’invite les intervenants de bonne volonté à y participer. Si vous numérotez vos réponses par rapport à mes questions, comme Rigoberto a le mérite de le faire, je les copierai au fur et à mesure, dans des synthèses successives.

    1) (Tardy) En quoi la Nouvelle-Calédonie de 2012, émancipée à 80 % par les accords, dirigée aux deux tiers de ses institutions par des Mélanésiens, avec une population constituée, instituée et protégée par une citoyenneté spécifique, est-elle encore « une colonie » ?
    1) (Rigoberto) La Nouvelle Calédonie sera quasi indépendante au terme de l’ADN (Michel Rocard), nous en serons au stade d’état associé avec un siège de membre à part entière au Forum des Îles du Pacifique comme le réclame Gomès, nous pourrons alors sortir de la liste des pays à décoloniser de l’ONU.
    1) (Tardy) Le sortie des Accords n’impose pas fatalement la prise en charge des compétences régaliennes de la République et la fatalité du statut d’état associé, qui n’est en fait qu’un état totalement souverain. Seul le suffrage du peuple peut en décider. Cependant cette réponse n’explique pas ce qu’il y a encore de « colonial » dans cette région émancipée à 80 % de la République française.
    1) (Rigoberto) L’ONU nous maintient sur la liste des pays à décoloniser, donc nous sommes toujours colonisés, à moins que tu ne reconnaisses pas l’ONU ?
    Les pouvoirs régaliens sont déjà partagés dans l’ADN, Gomès s’est inscrit au sein de la commission des affaires étrangères à l’AN en arguant du fait qu’il s’agissait d’une compétence partagée avec la NC, nous serons donc au terme de l’ADN déjà un état associé (Michel Rocard l’a dit).
    1) (Tardy) Toujours l’argument d’autorité et de fatalité. Si Saint-Rocard l’a dit !… Si l’ONU le veut !… Y’a plus qu’à se coucher ! Ben non ! C’est le peuple calédonien le maître et qui décidera, et ni Rocard ni l’ONU, composée d’une majorité de micro états-dictatures, même pas foutue d’enrayer le génocide syrien, n’ont rien à nous imposer.

    ————–

    2) (Tardy) Qu’est-ce que la sécession avec la République française, avec ses moyens et ses règles démocratiques, apportera de plus à la Calédonie et à sa population ?
    2) (Rigoberto) Je ne suis pas pour la sécession avec la France, mais pour un nouvel accord avec la France.
    2) (Tardy) Bon… Mais tes amis du RUMP et de la Coalition ne pensent pas tout à fait comme ça et l’indépendance-association ou l’association indépendante, où « l’association » est révocable à tout moment et l’a été dans toutes les exemples équivalents de l’Histoire, étaient bien dans les tuyaux et même préparée par un énarque dans sa charte et dans sa constitution. Et tu dis toi-même, en accord avec les vœux des indépendantistes les plus radicaux :
    « Le RUMP doit absolument poursuivre sa politique jusqu’en 2014 soit :
    – Voter pour le drapeau Kanak comme drapeau du pays au Congrès en aout 2012 (Vous pourrez toujours effectuer un recours au conseil constitutionnel en arguant du fait qu’il est contraire aux ADN, vous serez une fois de plus déboutés). Nous pourrons alors faire l’économie d’une commission qui ne servira à rien.
    – Voter pour le maintien de Wamytan à la Présidence du Congrès en aout 2012
    – Continuer avec Harold Martin à la Présidence du Gouvernement jusqu’en 2014
    – Continuer de discuter avec les indépendantistes au sein des comités nickel, rééquilibrage et avenir du pays
    En 2014 la donne va changer, le rapport Non indépendantiste/ indépendantiste va être modifié au Congrès, les indépendantistes ne seront pas loin d’être majoritaires le FLNKS sera le premier parti de NC devant CE et le RUMP (dans quel ordre ?).
    La cogestion RUMP/FLNKS pourra se poursuivre sans encombre et les négociations pour la sortie des Accords pourra se faire tranquillement sans agitation entre 2014 et 2019. »
    Rigoberto, 22 juillet 2012 – 17 h 05 min, caledosphere.com
    2) (Rigoberto) « L’état reconnait, au terme de l’ADN, la vocation de a NC à obtenir sa complète émancipation » c’est écrit dans l’ADN Tardy, t’arrives à comprendre le français ?
    L’état nous considère comme état associé au terme de l’Accord.
    Je ne suis pas en accord avec les indépendantistes les plus radicaux, je les respecte, les considère et je ne suis pas pour leur imposer le fait majoritaire de façon systématique, c’est cela l’ADN, mais tu as encore besoin d’explication de texte, tu ne les as manifestement pas encore compris.
    2) (Tardy) Le sarcasme amer n’apporte rien au dialogue Rigoberto, et révèle davantage la carence d’arguments que la force intellectuelle. Stp ! ☺ La « vocation » (possibilité) à la totale émancipation ne signifie nullement sa fatalité. Seuls une solution consensuelle ou un référendum choisis et actés par le peuple calédonien en décideront.

    ————-

    3) (Tardy) En quoi la dignité et la liberté de la communauté mélanésienne, population d’origine, aux valeurs et traditions constitutionnellement protégées et respectées, métissée et insérée dans tous les domaines du territoire, sont-elles niées, bafoués ?
    3) (Rigoberto) Les Mélanésiens sont discriminés à l’entrée de certains établissements nocturnes, ils sont victimes d’une certaine ségrégation sociale et ne sont pas assez représentés dans certaines professions (Avocats, magistrats, médecins, pharmaciens, dentistes, enseignants…)
    3) (Tardy) L’exemple d’une boite de nuit, dont la pertinence du filtrage est au demeurant à vérifier, vu les enjeux cruciaux d’un tel établissement à licence de vente d’alcool et à clientèle très dense, en terme de sécurité. D’autres exemples ? Des restaurants, des hôtels, des transports… ségrégationnistes ? Quant aux secteurs professionnels que tu cites, qu’est-ce qui empêche les jeunes intéressés de s’inscrire et travailler dans ces filières, avec les nombreuses aides, bourses et opérations 400 cadres puis cadre-avenir offertes, plutôt que dans des secteurs bouchés comme socio et psycho ? Et quel empêchement de ne pas pantoufler dans l’administration, et de revenir au pays, diplômes en poche, ce qui n’est pas toujours le cas…
    3) (Rigoberto) Tu ne peux pas nier qu’il y a un problème de formation des élites mélanésiennes et calédoniennes et qu’un effort de formation sans précédent doit être envisagé dans le cadre de nouveaux accords surtout pour les professions libérales.
    3) (Tardy) Ce problème quantitatif de formation et de promotion d’élites mélanésiennes n’est nullement lié à la colonisation passée et à la présence actuelle de la NC au sein de la République française. Bien au contraire. Il est le fruit de l’Histoire et de clivages culturels en cours de résorption rapide. Bombarder des médecins, des ingénieurs, des juges et des avocats, comme le sergent Bokassa s’était bombardé maréchal, président à vie et empereur, n’est pas la bonne solution.

    ————-

    4) (Tardy) En quoi Philippe Gomès et son parti, élus démocratiquement première force politique du pays par le peuple et le suffrage démocratique, premiers acteurs du dialogue avec les indépendantistes dès 2004, acteurs d’une politique sociale dès 2004, promoteurs d’une participation réelle d’acteurs politiques d’origine mélanésienne, compétents et authentiques, tel Gérard Poadja choisi pour la présidence du Congrès, peuvent-ils être qualifiés de « racistes », de « fascistes » et de boutefeux de la radicalisation ?
    4) (Rigoberto) La stigmatisation du drapeau Kanak qui aurait provoqué une augmentation de la délinquance mélanésienne depuis la venue de Fillon, a été le summum de la campagne raciste de CE lors de ces élections législatives, il y a d’autres exemples.
    4) (Tardy) Il n’y a jamais eu « stigmatisation » du drapeau FLNKS ni « racisme » de CE, promoteur de nombreux Mélanésiens démocrates aux plus hautes responsabilités, juste le souhait qu’un véritable drapeau commun du pays, à côté du drapeau de la République, soit trouvé, et le constat d’une hausse grave de la délinquance et de la criminalité depuis cette promesse téméraire et déçue d’une terre aux couleurs FLNKS.
    4) (Rigoberto) Refuser d’admettre que CE a stigmatisé le drapeau Kanak pendant la campagne tient du négationisme le plus primitif, c’est la spécialité de CE, répéter en boucle un mensonge raciste pendant des mois, puis accuser les autres de leur propres turpitudes, Gomès est un grand spécialiste dans ce domaine, il a fait des émules avec toi.
    4) (Tardy) Nous citer, stp, les propos « racistes » et « négationistes » de CE (même avec avec 2 « n » à négationnisme, tu risques de chercher longtemps.

    ————-

    5) (Tardy) Que se passera-t-il, dans peu d’années, quand toute solution consensuelle et toute majorité référendaire pour la conservation des régaliennes par la France auront été niées et refusées par un corps électoral « citoyen », pourtant défini et limité, niées comme ce résultat populaire et démocratique aux législatives, attribué à la manipulation politique et à la sottise populaire ?
    5) (Rigoberto) CE a torpillé l’ébauche de solution consensuelle caressée par le RUMP et le FLNKS, en vociférant à l’indépendance dans le dos des calédoniens, ce qui s’est avéré totalement faux. Lafleur l’a expliqué maintes fois, il ne faut pas de référendum couperet qui mettrait la Calédonie en situation de pré guerre civile. Ceux qui comme Tardy et Gomès ne connaissent pas leur histoire pourraient être condamnés à la revivre ( Référendum 1987 gagné haut la main).
    5) (Tardy) Il n’y pas eu de solution consensuelle proposée ouvertement et en transparence. Frogier a lui-même reconnu que ses alliés de la Coalition ne lui ont pas renvoyé l’ascenseur. La seule réponse, d’un acteur éminent de cette Coalition, a été « KA-NA-KY 2014 ! EST-CE QUE C’EST CLAIR ?!!! ON VA NÉGOCIER QUOI ???!!! ÇA SUF-FIT !!! POINT FI-NAL !!! C’était simplement la solution de l’alliance de deux clans : celui d’un conservatisme féodal et ethnocentré et celui d’un conservatisme financier egocentré, renvoyant les règles démocratiques républicaines, gênantes, dans leurs 22 mètres, ou 22 000 kilomètres. Jonction de forces régressives que le peuple a fait échouer.
    Quant à l’Histoire, que Gomès et moi connaissons un peu comême, il semble bien que le refus et le bris des urnes à la hache machoresque, risquent de se reproduire, vu l’entêtement onusien de l’actuel président du Congrès et vu le déni de réalité des vœux de la population aux dernières législatives. À moins que des Rigoberto et autres coalisés n’ouvrent leurs yeux et ne refusent la violence, le terrorisme et la dictature bainimaramesque. La possibilté d’une île, la possibilité d’une démocratie. Non ? Rigoberto ?
    5) (Rigoberto) C’est à toi et à tes copains d’ouvrir les yeux et de refuser la violence, personnellement, je serai toujours l’infatigable promoteur d’une solution consensuelle que ce soit Frogier ou Gomès ou les deux à la tête de la délégation non indépendantiste. Il serait temps que tu réfléchisses à ton positionnement Tardy, grisé que tu es par la victoire, tu as tendance à perdre pied avec la réalité.
    5) (Tardy) Dont acte. Voilà des propos plus modérés et porteurs d’un peu d’espoir. Mais je ne sache pas que la violence et le respect démocratique des urnes soit harmonieusement et équitablement répartis et partagés. Il ne faut pas toujours renvoyer tout et tous dos à dos et aveuglément et systématiquement faire le Ponce Pilate… Et les violences les plus graves se situent peut-être quand même dans les zones les plus « décolonisées » comme Canala, où la violence conduit tous les 6 mois à des « opérations école morte » (voir LNC du 24/07/12) . Mais un peu d’espoir quand même, à condition que Frogier et tes amis ne signent pas à nouveau avec les roitelets de l’ouverture et des méthodes douces de Saint-Louis et du PT-USTKE.

  11. QUESTIONS POUR DES CHAMPIONS : MAJ 24/07/12

    MISE À JOUR DU DIALOGUE : 24 JUILLET 2012

    1) (Tardy) En quoi la Nouvelle-Calédonie de 2012, émancipée à 80 % par les accords, dirigée aux deux tiers de ses institutions par des Mélanésiens, avec une population constituée, instituée et protégée par une citoyenneté spécifique, est-elle encore « une colonie » ?
    1) (Rigoberto) La Nouvelle Calédonie sera quasi indépendante au terme de l’ADN (Michel Rocard), nous en serons au stade d’état associé avec un siège de membre à part entière au Forum des Îles du Pacifique comme le réclame Gomès, nous pourrons alors sortir de la liste des pays à décoloniser de l’ONU.
    1) (Tardy) Le sortie des Accords n’impose pas fatalement la prise en charge des compétences régaliennes de la République et la fatalité du statut d’état associé, qui n’est en fait qu’un état totalement souverain. Seul le suffrage du peuple peut en décider. Cependant cette réponse n’explique pas ce qu’il y a encore de « colonial » dans cette région émancipée à 80 % de la République française.
    1) (Rigoberto) L’ONU nous maintient sur la liste des pays à décoloniser, donc nous sommes toujours colonisés, à moins que tu ne reconnaisses pas l’ONU ?
    Les pouvoirs régaliens sont déjà partagés dans l’ADN, Gomès s’est inscrit au sein de la commission des affaires étrangères à l’AN en arguant du fait qu’il s’agissait d’une compétence partagée avec la NC, nous serons donc au terme de l’ADN déjà un état associé (Michel Rocard l’a dit).
    1) (Tardy) Toujours l’argument d’autorité et de fatalité. Si Saint-Rocard l’a dit !… Si l’ONU le veut !… Y’a plus qu’à se coucher ! Ben non ! C’est le peuple calédonien le maître et qui décidera, et ni Rocard ni l’ONU, composée d’une majorité de micro états-dictatures, même pas foutue d’enrayer le génocide syrien, n’ont rien à nous imposer.
    1) (Rigoberto) C’est la France qui est montrée du doigt par l’ONU, le souhait de la France, c’est de voir la Calédonie retirée de la liste des pays à décoloniser, l’avis de Tardy la France s’en tape le coquillart au rythme de la Marseillaise.
    1) (Tardy) La France et sa démocratie ne sont pas montrées du doigt par l’ONU. La Syrie, un petit peu. Mais même là, « le Machin », justement baptisé ainsi par De Gaulle est impuissant et livré aux petites dictatures et aux jolies démocraties russe et chinoise. Roulent les dictatures et les génocides… J’espère que les visites coûteuses et fréquentes de l’ambassadeur itinérant de Kanaky à New-York lui donnent au moins un peu de bon temps. La Libye de Kadhafi a été élue jeudi 13 mai 2003 au Conseil des droits de l’homme de l’ONU ! C’est tout dire ! Le Conseil des droits de l’homme compte 47 Etats membres élus pour trois ans. Il est régulièrement accusé de ne pas agir sur les dossiers connus pour leurs violations des droits de l’homme comme le Soudan.

    ————–

    2) (Tardy) Qu’est-ce que la sécession avec la République française, avec ses moyens et ses règles démocratiques, apportera de plus à la Calédonie et à sa population ?
    2) (Rigoberto) Je ne suis pas pour la sécession avec la France, mais pour un nouvel accord avec la France.
    2) (Tardy) Bon… Mais tes amis du RUMP et de la Coalition ne pensent pas tout à fait comme ça et l’indépendance-association ou l’association indépendante, où « l’association » est révocable à tout moment et l’a été dans toutes les exemples équivalents de l’Histoire, étaient bien dans les tuyaux et même préparée par un énarque dans sa charte et dans sa constitution. Et tu dis toi-même, en accord avec les vœux des indépendantistes les plus radicaux :
    « Le RUMP doit absolument poursuivre sa politique jusqu’en 2014 soit :
    – Voter pour le drapeau Kanak comme drapeau du pays au Congrès en aout 2012 (Vous pourrez toujours effectuer un recours au conseil constitutionnel en arguant du fait qu’il est contraire aux ADN, vous serez une fois de plus déboutés). Nous pourrons alors faire l’économie d’une commission qui ne servira à rien.
    – Voter pour le maintien de Wamytan à la Présidence du Congrès en aout 2012
    – Continuer avec Harold Martin à la Présidence du Gouvernement jusqu’en 2014
    – Continuer de discuter avec les indépendantistes au sein des comités nickel, rééquilibrage et avenir du pays
    En 2014 la donne va changer, le rapport Non indépendantiste/ indépendantiste va être modifié au Congrès, les indépendantistes ne seront pas loin d’être majoritaires le FLNKS sera le premier parti de NC devant CE et le RUMP (dans quel ordre ?).
    La cogestion RUMP/FLNKS pourra se poursuivre sans encombre et les négociations pour la sortie des Accords pourra se faire tranquillement sans agitation entre 2014 et 2019. »
    Rigoberto, 22 juillet 2012 – 17 h 05 min, caledosphere.com
    2) (Rigoberto) « L’état reconnait, au terme de l’ADN, la vocation de a NC à obtenir sa complète émancipation » c’est écrit dans l’ADN Tardy, t’arrives à comprendre le français ?
    L’état nous considère comme état associé au terme de l’Accord.
    Je ne suis pas en accord avec les indépendantistes les plus radicaux, je les respecte, les considère et je ne suis pas pour leur imposer le fait majoritaire de façon systématique, c’est cela l’ADN, mais tu as encore besoin d’explication de texte, tu ne les as manifestement pas encore compris.
    2) (Tardy) Le sarcasme amer n’apporte rien au dialogue Rigoberto, et révèle davantage la carence d’arguments que la force intellectuelle. Stp ! ☺ La « vocation » (possibilité) à la totale émancipation ne signifie nullement sa fatalité. Seuls une solution consensuelle ou un référendum choisis et actés par le peuple calédonien en décideront.
    2) (Rigoberto) Comment quelqu’un comme toi qui se dit crédible peut il mentir à ce point pour faire passer ses idéaux ? Vocation ne veut pas dire possibilité, je te mets au défit de me trouver un dictionnaire qui citerait « possibilité » comme synonyme de » vocation ».
    Vocation est employé dans le sens être « destiné à » dans cet exemple.
    2) (Tardy) « Avoir vocation à… » est une locution utilisée dans les jugements et d’une manière générale, dans les actes juridiques, pour exprimer que la personne ou personne morale dont il est question réunit l’ensemble des conditions pour faire valoir un droit déterminé, à condition que rien ne s’oppose à ce droit, par exemple des lois supérieures, l’opposition démocratique d’un peuple etc…
    Ainsi tout enfant a vocation a être appelé à la succession de ses parents, ce à quoi il ne pourra cependant prétendre que lorsque l’un ou l’autre ce ces derniers sera décédé. Une personne qui réunit l’ensemble des conditions pour se présenter à un examen ou à un concours déterminé, a vocation à s’y porter candidat. Tout citoyen français a vocation a exercer un droit de vote aux élections générales. Mais l’enfant peut décéder avant ses parents et le succès à l’examen ou à l’élection n’est pas fatalement déterminé par cette « vocation ».
    Petit extrait : « Qu’est-ce qui dérange dans cette expression balourde (…) ? Elle présuppose une nature des personnes le plus souvent qui leur interdirait tout autre état. Si cela peut se dire sans trop de peine pour une institution, cela devient plus ennuyeux et pour tout dire dangereux au sujet d’un être humain. La nature d’un être ne peut se résumer à cette prétendue vocation fabriquée par des lois révocables. Une vache n’a jamais eu vocation, par exemple, à finir en steaks hachés. Elle n’existe pas pour cela, la vache est de manière absolue sans avoir été créée seulement pour l’homme qui l’utilise selon son bon vouloir. Il en va autrement des constructions de l’esprit qui, elles, ont des visées, une destination dans l’esprit de leur concepteur. Mais croire que des personnes ont une vocation à, c’est se mettre un peu à la place de Dieu dont nous ignorons totalement les desseins ou s’il y a jamais eu un dessein quelconque. C’est une illusion perverse.
    Reprendre cette expression de manière psittaciste, c’est aussi reprendre la parole d’un pouvoir qui confond le spirituel et le temporel, l’éternel et le circonstanciel, les abstractions et les individus, de manière à ce que l’on ne sache plus faire la part des choses. La reproduire ainsi dans le fameux journal de référence, c’est parler la langue du pouvoir qui fausse et abaisse toute possibilité de débat afin de prendre des décisions arbitraires et infondées selon le droit ancien. »

    ————-

    3) (Tardy) En quoi la dignité et la liberté de la communauté mélanésienne, population d’origine, aux valeurs et traditions constitutionnellement protégées et respectées, métissée et insérée dans tous les domaines du territoire, sont-elles niées, bafoués ?
    3) (Rigoberto) Les Mélanésiens sont discriminés à l’entrée de certains établissements nocturnes, ils sont victimes d’une certaine ségrégation sociale et ne sont pas assez représentés dans certaines professions (Avocats, magistrats, médecins, pharmaciens, dentistes, enseignants…)
    3) (Tardy) L’exemple d’une boite de nuit, dont la pertinence du filtrage est au demeurant à vérifier, vu les enjeux cruciaux d’un tel établissement à licence de vente d’alcool et à clientèle très dense, en terme de sécurité. D’autres exemples ? Des restaurants, des hôtels, des transports… ségrégationnistes ? Quant aux secteurs professionnels que tu cites, qu’est-ce qui empêche les jeunes intéressés de s’inscrire et travailler dans ces filières, avec les nombreuses aides, bourses et opérations 400 cadres puis cadre-avenir offertes, plutôt que dans des secteurs bouchés comme socio et psycho ? Et quel empêchement de ne pas pantoufler dans l’administration, et de revenir au pays, diplômes en poche, ce qui n’est pas toujours le cas…
    3) (Rigoberto) Tu ne peux pas nier qu’il y a un problème de formation des élites mélanésiennes et calédoniennes et qu’un effort de formation sans précédent doit être envisagé dans le cadre de nouveaux accords surtout pour les professions libérales.
    3) (Tardy) Ce problème quantitatif de formation et de promotion d’élites mélanésiennes n’est nullement lié à la colonisation passée et à la présence actuelle de la NC au sein de la République française. Bien au contraire. Il est le fruit de l’Histoire et de clivages culturels en cours de résorption rapide. Bombarder des médecins, des ingénieurs, des juges et des avocats, comme le sergent Bokassa s’était bombardé maréchal, président à vie et empereur, n’est pas la bonne solution.
    3) (Rigoberto) Tu mens à nouveau, je n’ai jamais dit qu’il fallait « bombarder » des calédoniens avocats ou médecins, mais de créer une nouvelle filière de formation, genre 400 cadres afin de former calédoniens et Kanak aux professions libérales ou à des postes de magistrats.
    Ton allusion à Bokassa est totalement déplacée et fleure bon le racisme colonial.
    3) (Inforétif) Rigoberto, si vous voulez consulter plus tard chez un médecin « 400 cadres » (= formation accélérée à la médecine), surtout n’hésitez pas, mais très peu pour moi. De toutes manières aucune école de médecine n’accepterait d’assurer une formation au rabais. Un étudiant en médecine doit déjà avoir un excellent bac scientifique pour pouvoir espérer passer la sélection de fin de 1° année, et c’est le minimum exigible raisonnablement. Je ne m’étendrai pas sur le pbe que constitue le manque flagrant d’élèves autochtones en section S, pour l’instant.
    3) (Rigoberto) Il faut prendre en charge les Kanak qui ont un bac S et les encadrer afin qu’ils réussissent le concours de PCEM 1.
    Ce genre de boites préparatoires au concours existent en France pour les cancres fils de bourges incapables d’obtenir le concours sans cette aide supplémentaire, des Calédoniens ou des Kanak par exemple pourraient bénéficier d’une telle aide.
    3) (Tardy) La prépa médecine existe déjà en NC, comme l’excellente prépa scientifique, sur place à Nouville, depuis des années. Encore faut-il s’inscrire et y travailler. Au fait, une prépa « répondre aux questions de Tardy », pour les enfants du pays indépendantistes, ça, ça manque peut-être ! Quant au défunt Bokassa, on a sa réincarnation en votre cher modèle Bainimarama ! Fidji et la Birmanie sont bien à l’ONU non ?…

    ————-

    4) (Tardy) En quoi Philippe Gomès et son parti, élus démocratiquement première force politique du pays par le peuple et le suffrage démocratique, premiers acteurs du dialogue avec les indépendantistes dès 2004, acteurs d’une politique sociale dès 2004, promoteurs d’une participation réelle d’acteurs politiques d’origine mélanésienne, compétents et authentiques, tel Gérard Poadja choisi pour la présidence du Congrès, peuvent-ils être qualifiés de « racistes », de « fascistes » et de boutefeux de la radicalisation ?
    4) (Rigoberto) La stigmatisation du drapeau Kanak qui aurait provoqué une augmentation de la délinquance mélanésienne depuis la venue de Fillon, a été le summum de la campagne raciste de CE lors de ces élections législatives, il y a d’autres exemples.
    4) (Tardy) Il n’y a jamais eu « stigmatisation » du drapeau FLNKS ni « racisme » de CE, promoteur de nombreux Mélanésiens démocrates aux plus hautes responsabilités, juste le souhait qu’un véritable drapeau commun du pays, à côté du drapeau de la République, soit trouvé, et le constat d’une hausse grave de la délinquance et de la criminalité depuis cette promesse téméraire et déçue d’une terre aux couleurs FLNKS.
    4) (Rigoberto) Refuser d’admettre que CE a stigmatisé le drapeau Kanak pendant la campagne tient du négationisme le plus primitif, c’est la spécialité de CE, répéter en boucle un mensonge raciste pendant des mois, puis accuser les autres de leur propres turpitudes, Gomès est un grand spécialiste dans ce domaine, il a fait des émules avec toi.
    4) (Tardy) Nous citer, stp, les propos « racistes » et « négationistes » de CE (même avec avec 2 « n » à négationnisme, tu risques de chercher longtemps.
    4) (Rigoberto) Autochtonisation du congrès, délinquance = drapeau Kanak, drapeau Kanak contraire à l’ADN etc…..Tu ne ressens pas cela comme du racisme, mais tes concitoyens Kanak le ressentent comme tel.
    4) (Tardy) Non ☺ ! Du factuel et des chiffres et de l’observation objective, sans aucun racisme ni a priori.
    4) (Inforétif) Rigoberto, mon emploi du mot « autochtone » cinq lignes au-dessus est-il choquant ? Si oui, pourquoi ?
    http://www.ehess.fr/fr/enseign…..tonisation comme stratégie
    Claire Levacher (IRIS) a présenté une communication intitulée : « Les mots de l’autochtonie en Nouvelle-Calédonie, du nationalisme kanak aux droits des peuples autochtones. ». Cet exposé est revenu à l’origine des usages de la notion d’autochtonie en Nouvelle-Calédonie, interrogeant en particulier le rôle de l’Etat français dans les stratégies adoptées par les Kanak pour exister politiquement.
    drapeau kanak : c’est vous qui l’appelez ainsi, Rigoberto (fort pernicieusement car du coup si on ne veut pas du drapeau kanak comme drapeau commun, on est raciste), même Wamytan parle de drapeau du FLNKS. Et CE n’a jamais parlé de le descendre.
    4) (Rigoberto) le mot employé ainsi avait une conotation raciste, c’est d’une évidence certaine.
    4) Tu vois du racisme partout ! Mais ce n’est qu’une posture, une diabolisation et un point Godwin commode. « Autochtone », « indigène » sont des mots précis pour signifier « originaire d’ici » d’origines grecque et latine, pas des gros mots et des insultes pour le coup bien racistes comme le « Vous n’êtes pas d’ici ! » de ton ami du Mont-Dore.
    PS : Mets deux « n » à « connotation » aussi, comme dans « négationnisme » ou bien n’utilise que les mots que tu connais.

    ————-

    5) (Tardy) Que se passera-t-il, dans peu d’années, quand toute solution consensuelle et toute majorité référendaire pour la conservation des régaliennes par la France auront été niées et refusées par un corps électoral « citoyen », pourtant défini et limité, niées comme ce résultat populaire et démocratique aux législatives, attribué à la manipulation politique et à la sottise populaire ?
    5) (Rigoberto) CE a torpillé l’ébauche de solution consensuelle caressée par le RUMP et le FLNKS, en vociférant à l’indépendance dans le dos des calédoniens, ce qui s’est avéré totalement faux. Lafleur l’a expliqué maintes fois, il ne faut pas de référendum couperet qui mettrait la Calédonie en situation de pré guerre civile. Ceux qui comme Tardy et Gomès ne connaissent pas leur histoire pourraient être condamnés à la revivre ( Référendum 1987 gagné haut la main).
    5) (Tardy) Il n’y pas eu de solution consensuelle proposée ouvertement et en transparence. Frogier a lui-même reconnu que ses alliés de la Coalition ne lui ont pas renvoyé l’ascenseur. La seule réponse, d’un acteur éminent de cette Coalition, a été « KA-NA-KY 2014 ! EST-CE QUE C’EST CLAIR ?!!! ON VA NÉGOCIER QUOI ???!!! ÇA SUF-FIT !!! POINT FI-NAL !!! C’était simplement la solution de l’alliance de deux clans : celui d’un conservatisme féodal et ethnocentré et celui d’un conservatisme financier egocentré, renvoyant les règles démocratiques républicaines, gênantes, dans leurs 22 mètres, ou 22 000 kilomètres. Jonction de forces régressives que le peuple a fait échouer.
    Quant à l’Histoire, que Gomès et moi connaissons un peu comême, il semble bien que le refus et le bris des urnes à la hache machoresque, risquent de se reproduire, vu l’entêtement onusien de l’actuel président du Congrès et vu le déni de réalité des vœux de la population aux dernières législatives. À moins que des Rigoberto et autres coalisés n’ouvrent leurs yeux et ne refusent la violence, le terrorisme et la dictature bainimaramesque. La possibilté d’une île, la possibilité d’une démocratie. Non ? Rigoberto ?
    5) (Rigoberto) C’est à toi et à tes copains d’ouvrir les yeux et de refuser la violence, personnellement, je serai toujours l’infatigable promoteur d’une solution consensuelle que ce soit Frogier ou Gomès ou les deux à la tête de la délégation non indépendantiste. Il serait temps que tu réfléchisses à ton positionnement Tardy, grisé que tu es par la victoire, tu as tendance à perdre pied avec la réalité.
    5) (Tardy) Dont acte. Voilà des propos plus modérés et porteurs d’un peu d’espoir. Mais je ne sache pas que la violence et le respect démocratique des urnes soit harmonieusement et équitablement répartis et partagés. Il ne faut pas toujours renvoyer tout et tous dos à dos et aveuglément et systématiquement faire le Ponce Pilate… Et les violences les plus graves se situent peut-être quand même dans les zones les plus « décolonisées » comme Canala, où la violence conduit tous les 6 mois à des « opérations école morte » (voir LNC du 24/07/12) . Mais un peu d’espoir quand même, à condition que Frogier et tes amis ne signent pas à nouveau avec les roitelets de l’ouverture et des méthodes douces de Saint-Louis et du PT-USTKE.
    5) (Rigoberto) Mes propos ont toujours été modérés, ce sont les tiens qui sont parfois à géométrie variable, les seuls qui mettent à mal la solution consensuelle en ce moment c’est CE , certainement pas le RUMP.
    5) (Tardy) Consensuelle la solution unique d’indépendance d’Uregei et Wamytan ?… Et CE serait raciste et extrémiste en proposant l’excellent Poaja à la tête du Congrès ?!

  12. « Insulter à tout bout de champs bien confortablement planqué derrière ton ordi, il est clair que cela reflète une grande qualité humaine et un courage à toute épreuve. »

    T’aurais du m’entendre à la manif du 9 avril 2011, tu aurais reconsidéré ton blabla.
    T’inquiète, quand ils frapperont à ma porte, je penserai à toi, je leur parlerai de la même façon.

Laisser un commentaire

Répondre à inforétif Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *