Le tribunal militaire sioniste a décidé jeudi soir, la libération du soldat israélien qui a exécuté le  blessé Abdel Fatah al-Sharif, dans la ville d’Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée.
Le journal Yediot Aharonot a déclaré  que le procureur militaire a demandé un recours à la décision de remise en liberté du soldat tueur et que  le juge l’a accepté, en lui demandant de ne pas dépasser 13h vendredi  pour faire appel.
Il est à rappeler que le tribunal avait dans un premier temps condamné le soldat  d’homicide involontaire et de négligence, provoquant la mort du résistant.
L’arrestation du soldat tueur  a été accompagnée par une riposte médiatique  dirigée par les partis d’extrême droite et par les colons. Les  observateurs pensent que la  libération du soldat tueur  avait été prévue suite  aux tentatives de Netanyahu de satisfaire sa coalition fragile.
Une vidéo a été publiée il y a quelques jours,  montrant des détails sur l’assassinat d’Abdel Fatah al-Sharif, jeudi dernier, quand un soldat israélien a ouvert le feu sur la  tête  de Sharif qui était blessé au pied et allongé par terre.
La vidéo montre que l’officier a donné l’ordre au soldat  de tirer, et montre que les médecins arrivés  en ambulance en urgence ont totalement ignoré Sharif et se sont occupés du soldat sioniste blessé légèrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *