Russie : les incendies ravagent les zones radioactives près de Tchernobyl

Alors que les incendies en Russie reculent selon le ministère des Situations d’urgence russe, certains sites nucléaires sont menacés par les flammes.

On apprenait mercredi que les flammes avaient atteint des zones qui avaient été contaminées par l’explosion de la centrale nucléaire ukrainienne en 1986 . Mais bon, rien à craindre les vents sont avec nous….

A 60 km de Tchernobyl

Ce jeudi matin, on apprenait de source « officielle » que les flammes avaient atteint l’Ukraine et que des tourbières et des forêts de pins étaient en feu sur une surface de 2 hectares, à 60 km du site de la centrale.

Des éléments radioactifs se dispersent dans l’air

Les éléments radioactifs émis lors de l’explosion de la centrale se sont dispersés  autour de celle-ci (tout du moins celles qui n’ont pas été emportées dans le nuage qui avait fait le tour de la planète à cette époque). Et nombre d’entre elles se sont fixées dans les racines des arbres voisins. Arbres qui sont en train de brûler maintenant.

Les autorités russes rassurantes

Muettes lors de l’explosion de 1986, les autorités russes (elles étaient soviétiques à l’époque) se veulent rassurantes… Mais vigilantes car elles savent qu’un nuage radioactif peut surgir lors de ces incendies, et s’étendre sur une vaste étendue…

Pas de danger pour l’homme?

Selon des « spécialistes » du nucléaire, un nuage « comme en 86 » ne contiendrait qu’une infinitésimale quantité de particules radioactives.La preuve est donnée par les autorités ukrainiennes: les populations locales qui luttent contre ces incendies n’ont aucune protection particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *