sarkozy maintient son voyage en caledonie

Sur le marché de Maré en Nouvelle-Calédonie, les visages sont fermés et la colère est à fleur de peau, trois jours après les violences entre tribus kanak.

Le drame qui s’est déroulé le week-end dernier en Nouvelle-Calédonie, dans la petite île de Maré (6 000 habitants) – quatre morts, 23 blessés -, ne remet « absolument pas » en cause la visite de Nicolas Sarkozy dans cette collectivité d’outre-mer, prévue le 27 août. Le président de la République doit se rendre à Nouméa à l’occasion de l’ouverture des Jeux du Pacifique. De source gouvernementale, on insiste même sur la dimension « locale de ce conflit qui a pour origine la contestation récurrente de certaines terres entre diverses chefferies » et qui, donc, espère-t-on, ne devrait pas s’étendre à l’ensemble de l’archipel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *