Sommes-nous enfin arrivés à siffler la fin de la récré?

A l’évidence, depuis les mirifiques résultats des législatives, certains éprouvent quelques difficultés à digérer LEUR défaite électorale. Si on juge par les propos des perdants, la gueule de bois perdure. Et, loin de se remettre en question, ils pensent reprendre pied dans leurs domaines d’excellence : l’insulte bas de gamme, la condescendance dédaigneuse pour les uns et les menaces à peine voilées, transpirant la xénophobie, pour les autres. Et pourtant, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.