Ces artistes exploitent les failles de Facebook pour leur oeuvre

Deux artistes italiens ont volé les données d’un million d’utilisateurs de Facebook, pour créer un faux site de rencontres autour d’un projet artistique qui veut faire réfléchir sur le principe d’identité virtuel et réel.

Paolo Cirio et Alessandro Ludovici sont deux artistes qui ont monté le projet « The Hacking Monopolism Trilogy » qui consistait à montrer les failles des géants du web comme Google, Amazon ou Facebook.