Accusé de torture, l’ancien Premier ministre du Qatar tente d’utiliser son immunité diplomatique

Hamad bin Jassim, Premier ministre entre 2007 et 2013, tente d’utiliser l’immunité diplomatique dont il bénéficie en Grande-Bretagne afin d’enrayer une affaire judiciaire qui l’accuse d’avoir torturé un citoyen britannique.

Le britannique Fawaz al-Attiya accuse des agents du Qatar de l’avoir séquestré arbitrairement à Doha pendant 15 mois, et soumis à la torture. Ceux-ci auraient agi sous les ordres du Premier ministre d’alors, Sheikh Hamad bin Jassim bin Jaber al-Thani, surnommé HBJ.

Niant les allégations, ce dernier s’apprêterait à faire jouer son immunité diplomatique pour contester la juridiction de la Cour de Londres, révèlent des documents judiciaires.

L’affaire, entamée par la justice du Royaume-Uni, porte sur un conflit de propriété entr