SIDA : LES PROPOS DE NORA BERRA SCANDALISENT PIERRE BERGÉ

L’homosexualité est un facteur de risque pour le VIH, donc une contre-indication de don (NDLR : d’organe). » C’est la phrase de trop qui tombe mal. Pour beaucoup, les propos tenus par Nora Borra lors de son intervention sur le débat de la loi bioéthique au Sénat, le 30 mars dernier, scandalisent. Surtout, en plein Sidaction. Dimanche soir sur France 3, Pierre Bergé, président de l’association, a en effet jugé « insupportables » les déclarations de la secrétaire d’Etat à la Santé.