Après la radicalisation, le dégonflement.

Après le résultat des élections législatives de juin 2012 et la défaite du RUMP au profit de CE qui a gagné sur le terrain des désaccords avec le parti rival, on nous promettait, face à la colère de certains devant le résultats des urnes, « la radicalisation ».

Le scandale de la « radicalisation »

Après les scandales de la défiscalisation, voici que les mêmes acteurs politiques aux mains que l’on suspecte d’être sales nous offrent « le scandale de la radicalisation ».

Depuis la cinglante défaite du Rump aux élections législatives, l’atmosphère politique sent mauvais, et cette odeur nauséabonde est passée de la blogosphère à la sphère publique. Explication: Il faut savoir que les propos tenus par LKU lors de sa prestation télévisée du 25 juin sont, mots pour mots, les mêmes propos que tiennent des blogueurs pro-rump depuis la défaite du 17 juin, à savoir « la radicalisation » et l’amalgame supeficie