N.-Calédonie/heurts: prison ferme

Le tribunal de Nouméa a prononcé aujourd’hui des peines de prison d’un à six mois fermes à l’encontre de 18 prévenus, impliqués dans des dégradations, en marge des violences, qui avaient fait quatre morts et 30 blessés le 6 août dernier sur l’île de Maré.

Ils étaient poursuivis pour la destruction et l’incendie de cases, de commerces et de voitures. Un seul d’entre eux, déja en détention, est également mis en cause dans le volet criminel, en cours d’instruction.