Ces artistes exploitent les failles de Facebook pour leur oeuvre

Deux artistes italiens ont volé les données d’un million d’utilisateurs de Facebook, pour créer un faux site de rencontres autour d’un projet artistique qui veut faire réfléchir sur le principe d’identité virtuel et réel.

Paolo Cirio et Alessandro Ludovici sont deux artistes qui ont monté le projet « The Hacking Monopolism Trilogy » qui consistait à montrer les failles des géants du web comme Google, Amazon ou Facebook.

SITES DE RENCONTRES : HALTE AUX ABUS !

Les sites de rencontres se sont multipliés ces dernières années. Cinq millions de Français se rendraient chaque mois sur ces plateformes pour trouver l’amour. Mais derrière leurs écrans, certains en profitent pour abuser leur prétendantes. C’est ce qui a poussé plusieurs portails comme Smardate, eDarling ou encore Parship, à adopter une charte de confiance et de bonne conduite, selon Le Parisien. C’est Love Confident.com qui est à l’origine de l’initiative. Le site a lancé il y a quelques mois la base de données Vigilove, destinée à recenser tous les bad boys du net. Chaque femme pouvait y inscrire les pseudos non fiables, les prétendants mal intentionnés. Résultat : 10 000 commentaires et plus de 1 500 mauvais garçons dénoncés.