Tristane Banon confrontée à Dominique Strauss-Kahn

L’avocat de DSK a révélé :

Plus de deux heures. C’est le temps qu’a duré la confrontation entre Dominique Strauss-Kahn et Tristane Banon, ce jeudi matin dans les locaux de la police parisienne. Les deux témoins, entendus sans avocats, sont arrivés en début de matinée au siège de la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), dans le 13e arrondissement. Peu avant midi, DSK a quitté les lieux, souriant. Une vingtaine de minutes plus tard, la jeune femme en a fait de même, à bord d’une voiture de police.

Tristane Banon espere  » un proces aux assises » pour DSK

Soudain, elle se niche dans le cou d’Olivia Cattan, fondatrice de Paroles de femmes. Elle pleure et se cache, petit moineau dans les bras maternels de la militante féministe. Samedi après-midi, Tristane Banon était juchée sur une maigre tribune, place du Châtelet, à Paris, soutenue par de maigres troupes féministes. Par l’intermédiaire Facebook, elle avait lancé, il y a deux semaines, un appel au rassemblement, sur un coup de tête. « Le viol est un crime, la tentative de viol est un crime aussi », « Je veux rester libre de dire non », « Solidarité avec celles qui ont parlé, qui parlent, qui parleront »… Les manifestants ne sont peut-être pas nombreux – tout au plus une centaine -, mais les banderoles et les pancartes sont fièrement brandies.

Le parquet veut un face à face Banon/DSK

Le parquet de Paris a ordonné une confrontation entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn.

Le Parquet de Paris a publié un bref communiqué vendredi, annonçant avoir « décidé de faire procéder à une confrontation entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn ». La date de cet entretien en présence d’un magistrat n’a pas été déterminée. procédure classique dans ce type d’affaire.

DSK avoue avoir tenté d’embrasser Tristane Banon

Entendu le 12 septembre par les enquêteurs au sujet de la plainte de Tristane Banon pour tentative de viol, DSK a admis avoir voulu embrasser la jeune femme.

Pour la première fois depuis le début de l’affaire, Dominique Strauss-Kahn a admis avoir voulu embrasser Tristane Banon, rapporte l’Express.

L’affaire DSK ou « l’obscénité d’un soudard »

MOn dieu !!!! encore plus fort que les feux de l’amour ou falcon crest « l’affaire DSK » continue !!!!!Selon l’Express, Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon, aurait eu une relation intime avec l’ex-patron du FMI.arfffff….

Auditionnée pendant cinq heures par la police mercredi dernier, Anne Mansouret élue PS, aurait dévoilé l’existence d’une relation intime avec Dominique Strauss-Kahn.