Tranap ou Tranape?

Décès de Jean Tranape, Compagnon de la Libération
Jean Tranape, Compagnon de la Libération, grande figure du Bataillon du Pacifique dont il était l’un des derniers survivants, est décédé mardi à 93 ans à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), a-t-on appris mercredi auprès du chancelier de l’Ordre de la Libération.
Après son décès, il ne reste plus que 25 Compagnons de la Libération en vie.
Né le 3 décembre 1918 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, Jean Tranape avait rejoint en septembre 1940 le Bataillon du Pacifique rallié à la France Libre.
Cité à l’ordre de l’armée en juin 1942 après la bataille de Bir-Hakeim, Jean Tranape avait participé aux campagnes de Libye, de Tripolitaine et de Tunisie.
En mai 1944, lors de la campagne d’Italie, il avait été blessé par des éclats de grenade le 12 mai dans la région de Girofano, sur la route de Rome, avant d’être décoré un mois plus tard par le général de Gaulle de la Croix de la Libération.
Jean Tranape avait ensuite pris part, après le débarquement en Provence, à la libération de Toulon au cours de laquelle il est de nouveau blessé par balle, le 21 août 1944.
Membre du Conseil de l’Ordre de la Libération depuis 1958, Jean Tranape était commandeur de la Légion d’honneur et titulaire notamment de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 39/45 avec deux palmes.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. je pose la question car pour moi ayant cotoyé pendant de nombreuses années la famille Tranap j’en suis resté à une orthographe sans e……..

Laisser un commentaire

Répondre à moneo1 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *