Trop fort ce poken

Un hacker australien a trouvé un moyen de tirer pleinement profit des possibilités offertes par l’application de reconnaissance vocale de son iPhone et est ainsi parvenu à l’utiliser pour réaliser toutes sortes de tâches domestiques.

Marcus Schappi, un Australien particulièrement ingénieux a décidé d’optimiser les fonctions de l’application de reconnaissance vocale, communément appelé Siri, de son iPhone 4S. Il a mis au point un dispositif qui lui permet d’exploité à fond les possibilités de son iPhone et cela ne lui a couté que 80 euros. Aujourd’hui, comme le rapporte le site de 20 minutes, grâce au piratage qu’il a effectué sur Siri, il peut allumer la lumière ou ouvrir une page web en n’utilisant que sa voix. Mais le hacker prévoit d’étendre le champ de l’action de l’application : bientôt Siri pourra allumer ou éteindre l’air conditionné, déverrouiller sa porte d’entrée ou déclencher une alarme. Il a même pensé à une fonctionnalité pour le moins insolite pour un hacker : ouvrir et fermer les cages de son poulailler.

D’après cet Australien fou d’informatique, ce piratage n’a rien de sorcier : « Avec des connaissances dans l’électronique et dans la programmation, c’est à la portée de n’importe qui », a-t-il déclaré. Son piratage peut être considéré comme une sorte de réparation à un déséquilibre. En effet comme Marcus Schappi l’a expliqué : « Quand Apple a mis en vente l’iPhone 4S, seule une partie des fonctionnalités de Siri a été mise à la disposition des consommateurs australiens ».

Cependant cette possibilité d’extension des fonctions de l’application Siri pourrait bien ne pas être infinie. Le hacker craint qu’Apple y mettre rapidement fin et rende impossible ce type de procédé.  Mais pour le moment, Marcus Schappi a décidé de tirer profit de sa trouvaille et a prévu de commercialiser début 2012 un kit « plug and play » qui devrait permettre au premier venu de pirater son application Siri le plus facilement du monde et sans que cela nécessite une intervention sur l’iPhone lui-même.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *