Un clip à la gloire de Jean-Luc Mélenchon fait le buzz sur Internet

Posté sur Internet par une chanteuse inconnue, un clip intitulé « Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Mélenchon » fait l’éloge du candidat du Front de Gauche à la Présidentielle.

« Ô Jean-Luc je te donne mes ailes, pour te porter vers les présidentielles/Tu es mon capitaine à moi et pas seulement de pédalo/Ton programme j’l’ai pas lu mais j’aime ton flow/Ô Jean-Luc, aujourd’hui je suis ta Bastille/Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc ! ». Voici les paroles qu’on peut entendre dans ce clip qui fait le buzz depuis mardi, relayé par tous les réseaux sociaux et sites d’informations. « Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Mélenchon » est l’œuvre de Victoire Passage, une blonde de 24 ans aux allures de mannequin qui fait l’éloge du candidat du Front de Gauche à la Présidentielle. Alors que c’est son tout premier single, fait-elle réellement la propagande de Jean-Luc Mélenchon à travers ce clip ?

« Je me fous de son programme, c’est l’homme que j’aime »

Dans une interview au site lejdd.fr, Victoire Passage explique qu’elle est mannequin de profession avant d’être chanteuse. Elle avait juste peur de se lancer dans le grand bain de la chanson française. Bon nombre de commentaires en-dessous du vidéo clip se posent la question si ce clip est une opération marketing d’une agence en faveur du candidat du Front de gauche. Rebecca Carlborn de son vrai nom selon Le Lab Europe 1, assure que son nom de chanteuse est un pseudonyme et dément vouloir faire la propagande pour Jean-Luc Mélenchon. Tout comme le parti du candidat qui nie être à l’origine de cette initiative. « C’est vraiment pour le personnage, et non par conviction politique. Comme je le dis dans ma chanson, je me fous de son programme. Ce que j’aime, c’est l’homme. Il me fait rire, il est charmant, il m’inspire. Je ne l’ai jamais rencontré, mais j’avoue que j’aimerais bien », déclare Victoire Passage sur lejdd.fr. « Cela fait plusieurs années que je suis dans la chanson, j’ai eu une révélation avec cette campagne présidentielle. Quand j’ai vu la ‘prise de la Bastille’ par Jean-Luc Mélenchon, je me suis dit : ‘soyons aussi fou que lui et faisons un truc inédit et second degré’. »

Mais ce serait bien une agence de communication au départ de ce buzz. Idénium, qui en assure la promotion dans un communiqué de presse, assume le fait de vouloir « faire le buzz », »comme La chanson du dimanche par le passé ». Pourtant, Victoire Passage assure que cette vidéo a été réalisée en amateur : « Ce n’est que du ‘fait maison’. Nous sommes une bande de copains dont fait partie mon attaché de presse et le réalisateur du clip vidéo. Le premier, que je connais depuis un bon moment, m’a dit :’Je te donne un coup de main’. Le second, encore à l’école, a filmé avec un appareil photo. Tout est complètement amateur ».

Elle prépare un album qui mêle « textes engagés et pop sucrée »

La nouvelle chanteuse star du web est tout de même consciente, mais un peu effrayée de l’ampleur qu’a pris son vidéo clip autour de Jean-Luc Mélenchon. « Je ne vous cache pas que je suis totalement dépassé par le buzz que ça crée. J’ai posté la vidéo sur YouTube tout à l’heure [mardi après-midi], je suis sortie faire les courses et depuis, tout le monde me harcèle. Je suis en dehors de la bulle Internet, c’est un univers que je ne connais pas trop », ajoute-elle. A noter que ce n’est pas la première fois que des artistes anonymes décident de prouver en chanson leur amour « supposé » pour un candidat à la Présidentielle. De l’autre côté de l’Atlantique, les Obama girls avaient fait le buzz en 2008, tout comme le rap assis de Gérard et Tomy pour Nicolas Sarkozy en 2007.

Le prochain objectif de Victoire Passage est de sortir un « album mêlant habilement textes engagés et pop sucrée », selon le communiqué de presse de la chanteuse. En pleine campagne présidentielle, « Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Mélenchon » semble le meilleur moyen de se faire remarquer.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1LMEvmVplxY[/youtube]

Rejoindre la conversation

  1. la grenouille verte

7 commentaires

  1. Mélenchon n’est pas Obama, pourquoi vouloir imiter la campagne américaine de 2008 ?

  2. ce n’est pas l’avis du mannequin chanteuse, rub, elle le trouve charmant… T’y connais rien aux mecs…

    1. t’aurais du apprendre a’ ne jamais l’ouvrir la grenouille.D’ailleurs melancon n’est pas un mec,c’est une lopette alcolo ,un peu comme les gens qui votent pour lui.

  3. Ou tu fais partie du FN, ou tu es leur plus grand sympatisant, rub, donc tu denigres les autres partis, les autres candidats parce que tu fais ce qu’on appelle un RENFORCEMENT DU RESSENTIMENT POLITIQUE, je m’explique:
    Les partis d’extrême droite s’opposent au système politique actuel qu’ils qualifient de « pourri ». Pour eux, les partis traditionnels sont tous corrompus et le système est en décomposition. L’extrême droite propose (aujourd’hui, comme à l’époque nazie) de « balayer » les politiciens véreux et se présente comme la seule alternative possible pour un véritable changement politique. Elle utilise donc fréquemment la symbolique du balai dans ses tracts.
    Toutefois, de nombreux articles parus dans la presse démontrent que certains hommes politiques d’extrême droite ont été condamnés pour divers délits (détournement de fonds, violence verbale et physique, faux et usage de faux, etc.).
    Avec cette stratégie, l’extrême droite parvient à rallier à sa cause certains citoyens déçus par les partis traditionnels. Il peut alors s’agir d’un vote contestataire, visant à donner un avertissement aux partis politiques sans réelle adhésion à l’idéologie.
    Remarque : certains partis démocratiques ont décidé de reprendre des éléments du programme d’extrême droite liés à l’insécurité, l’immigration, le chômage, etc., et de les inclure dans leur propre programme afin de reconquérir la partie de leur électorat passé à l’extrême droite. Cette option est dangereuse pour la démocratie et conduit à rendre crédible les programmes d’extrême droite.

    Par ces stratégies de communication efficaces, l’extrême droite cherche à déguiser sa véritable idéologie :
    une vision inégalitaire de la société qui l’amène à exclure et à rejeter tout ce qui est différent de ce
    « nous » fantasmé qu’elle veut fort, pur, uni et dévoué – soumis – à la nation. Cette vision amène l’extrême droite à compter beaucoup d’ennemis. Ceux-ci varient selon les époques et le contexte ; actuellement, ce sont entre autres les homosexuels, les progressistes, les féministes, les chômeurs, les drogués, les immigrés, les syndicalistes… Bref, tous les « faibles » et « inadaptés » qui n’ont pas leur place dans la société imaginée par l’extrême droite.
    On comprend dès lors, de façon plus générale, que l’extrême droite se définit à travers une opposition systématique à notre démocratie fondée sur des valeurs d’égalité et de respect, sur les libertés et droits fondamentaux et sur un fonctionnement basé sur le consensus, le débat et le compromis.
    Il est aujourd’hui primordial de dire haut et fort que nous refusons les idées extrémistes et d’extrême droite en particulier. Nous sommes conscient que notre démocratie ne fonctionne pas toujours bien, mais elle est perfectible, à la condition que les citoyens s’impliquent dans la résolution de leurs problèmes collectifs. Rappelons que le mot démocratie signifie littéralement « le pouvoir du peuple » et que les gens ne peuvent gagner ce pouvoir qu’en participant activement à la vie de leur cité. Certains citoyens n’utilisent pas ce « pouvoir d’agir » qui fonde pourtant la démocratie et en fait un moyen permettant de tendre vers plus de justice et d’égalité. Résignés à leur sort et accusant le système de leurs maux, ils sont des cibles privilégiées de l’extrême droite qui tente de récupérer leur colère.
    Si chacun s’implique, à son échelle, dans la résolution des problèmes collectifs, de véritables solutions pourront être amorcées. Il est donc essentiel aujourd’hui de s’unir et de lutter ensemble pour trouver des alternatives possibles dans le respect de la démocratie et des libertés et droits fondamentaux.

    1. Pour commencer, je suis d’accord avec le com précédent,
      tu devrais apprendre a la fermer.

      Ensuite tu parles « d’extreme droite »,(je ne me reconnais pas, je ne suis pas quelqu’un d’extremiste), terme détourné pour parler uniquement de la position des partis a l’assemblée Nationale.
      voyons maintenant point par point ce que tu écris:

      « -une vision inégalitaire de la société qui l’amène à exclure et à rejeter tout ce qui est différent de ce
      « nous » fantasmé qu’elle veut fort, pur, uni et dévoué – soumis – à la nation.  »

      Un peuple soumis uniquement aux lois de la nation est bien le minimum pour etre géré, sinon on en fini plus.
      une seule loi, celle du code civil, ceux qui ne l’acceptent pas s’en aille, piour laisser les autres vivre en paix.
      je ne vois pas du tout en quoi c’est inégalitaire, au contraire.

      Je passe sur tes réflexions sorties de nulle part sur les homos, les handicapés etc.; ce que tu dis est proprement répugnant, et est une insulte a l’intelligence..

      -« On comprend dès lors, de façon plus générale, que l’extrême droite se définit à travers une opposition systématique à notre démocratie fondée sur des valeurs d’égalité et de respect, sur les libertés et droits fondamentaux et sur un fonctionnement basé sur le consensus, le débat et le compromis. »

      Si pour toi ce que l’on vit est une démocratie, pardonne moi mais le référendum sur le traité de Lisbonne voté NON par les Francais et imposé par voie parlementaire par le gouvernement!! c’est ca Ta démocratie? c’est une pourritocratie.

      Je passe sur la fin,
      au final, je suis sur que c’est encore un copié collé d’une connerie que t’as trouvé sur le net.
      tellement t’es con pour répondre avec ton propre raisonnement, tu copies et colles tout et n’importe quoi, pourvu que ca contienne les mots « extreme-droite, nazis, fachos ».
      bon courage,
      avec une attitude comme ca, tu vas en faire des copié-collé dans les semaines et les années qui viennent.

      pauvre fille.

    2. Si on comptait sur des gens comme toi la grenouille,pour regler les problemes de la societe on ne serait pas dans la M…e.Tu ne vois pas comment tu es nulle?tous tes post sont du copie’-colle'(ce sont d’ailleurs les seuls qui soient lisibles).Et puis qu’est-ce que ca peut te faire que je sois du FN? C’est pourtant simple,je ne veux surtout pas etre comme toi et tes pairs.S’il faut pour cela etre « fachiste-raciste (mots qui doivent te faire jouir) »,du FN ,de l’extreme droooiiiite,je m’en fous,je ne veux juste pas etre catalogue’ de gauchiasse ni de verdatre.Ca me suffira.Tu te rend compte le calvaire pour moi si j’avais la moindre affinite’ avec des comme vous?Si je devais ressembler a’ un merluche ou un hollande ou pire a’ une concombre comme la choly?Je ne le supporterais pas.D’ailleurs je n’aurais pas assez d’argent pour me faire refaire les dents ,pas assez d’argent pour me payer des etudes pour me cultiver et pas assez d’argent pour m’acheter la panoplie de lunettes ridicules .Il ne me resterait que le suicide ,je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *