Magnifique exemple à prendre de la chaîne de supermarché Migros SUISSE  et de son nouveau directeur général Patrick Frischluft.

Quel coup de grisou !
Alors que la propagande en faveur de la vaccination bat son plein dans les médias, le nouveau directeur général de la chaîne de supermarchés suisses Migros, Patrick Frischluft, a déclaré lors de sa première conférence de presse, le jeudi 25 février 2021 :
“À partir de l’été 2021, nous ne permettrons plus aux personnes qui ont été vaccinées contre la maladie de Corona d’entrer à Migros.
Nous demanderons également aux personnes qui portent un masque facial de l’accrocher sur le porte-masque à l’entrée.

Les maladies mentales parmi nos collaborateurs ont fortement augmenté ces derniers mois, montrez-vous à nouveau et souriez aux collaborateurs de Migros, ils en ont désespérément besoin maintenant”.

Le changement de stratégie intervient après consultation du conseil d’administration.

Patrick Frischluft semble en effet apporter un souffle d’air frais à l’entreprise et la direction est convaincue de son bien-fondé.
Dans ses jeunes années, l’entrepreneur charismatique a vécu pendant un an avec une ancienne tribu indienne en Amazonie.
Selon ses propres déclarations, il a pu apprendre une quantité incroyable de choses sur la vie là-bas et, surtout, que tout n’est pas aussi simple qu’on nous le dit.

La nouvelle a fait des vagues aujourd’hui, jeudi.

Les médias tels que 20min, blick.ch et SRF se sont jetés sur le nouveau PDG comme une meute de chiens aboyeurs.

Des titres comme “Scandale raciste à Migros”, “Migros rejette les valeurs suisses”, “Le nouveau PDG discrimine les dissidents”, “Où sont les droits de l’homme ?” et même “Chantage moderne à Migros” ont fait le tour de la question.

Pourquoi ce changement de stratégie ?

Pourquoi cette mesure n’est-elle pas vraiment conforme aux normes sociales ?

GnueHeuDunge a voulu en savoir plus et s’est renseigné auprès de Patrick Frischluft :

– “Les vaccinés cultivent l’obéissance aveugle et constituent un danger pour notre démocratie, pour nos droits civils, pour le bien-être de nos enfants et pour le bien-être de tous nos futurs.
Depuis plus d’un an, ils sont victimes d’un lavage de cerveau et suivent aveuglément le plan du gouvernement.
En tant que nouveau PDG, je ne peux pas justifier que ces personnes bénéficient maintenant d’un traitement préférentiel et soient mises sur un piédestal.
Ne vous méprenez pas, cela me fait mal au cœur de discriminer les gens de cette manière dégoûtante.
Mais au fond, je sais qu’il est éminemment important de faire une déclaration maintenant.
Si les personnes vaccinées doivent bénéficier de leurs avantages partout ailleurs, la situation sera inversée dans notre pays à partir de l’été 2021.”
Patrick Frischluft prend une grande respiration, sourit pensivement, marmonne quelque chose à propos du “monkey business” et ajoute :
– “Regardez, cette folie dure depuis un an maintenant.
Après la première et la deuxième vague, on parle maintenant d’une troisième vague.
Je ne sais vraiment pas combien de temps il faudra encore avant que les gens réalisent que ce n’est rien d’autre qu’une vague permanente.
Pour savoir que vous êtes malade, la plupart des gens ont besoin d’un test.
Un test dont l’inventeur lui-même a dit qu’il n’était pas approuvé à des fins de diagnostic.
La grippe est éteinte et une vaste campagne est maintenant en cours pour que le plus grand nombre possible de personnes dans ce pays se fassent injecter un vaccin.
Un vaccin qui est plus dangereux que le virus lui-même.
Un vaccin qui n’a guère fait l’objet de recherches et où s’accumulent les rapports selon lesquels les personnes vaccinées n’ont été testées positives au covid que peu de temps après ou sont tombées malades avec toutes sortes d’effets secondaires.
Et le genre de personnes qui avalent cela et s’y conforment consciencieusement sont maintenant également récompensées.
Ce n’est pas acceptable et nous voulons donner l’exemple. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *